En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Philippe Varin a encore tenu à assurer qu'il n'y aura '"auncun de licenciment sec" lié à la restructuration de PSA
 

Le président du directoire de PSA, Philippe Varin, a expliqué à BFM Business les raisons de la montée en gamme des marques de son groupe.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Sklap
    Sklap     

    La France brade à tour de bras ces emplois, son industrie et son "savoir-faire". A l'heure actuelle, les meilleures véhicule fabriqués en France sont Toyota, la seule marque "fière" de dire qu'elle produit en France. Il serait temps qu'en France on s'investisse dans les grands groupes français déjà parce qu’il sont en échec et ensuite parce que seul l'Etat peut insuffler cette volonté nationale de produire français et ainsi revaloriser le travail des français et des entreprises. Les dirigeants de ces industries n'ont que faire de cette idée. Ils sont comme tout le monde, ils montent des boîtes pour faire de l'argent, c'est le principe des bénéfices et en période de restriction, cette envie de profit devient un besoin sécuritaire pour eux. Seul l'Etat ou une institution d'Etat aurait la capacité de s'autosacrifier pour relancer une branche.

Votre réponse
Postez un commentaire