En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Thierry Peugeot, le président du conseil de surveillance de PSA, a lui plusieurs fois montré ses réticences à l'arrivée de Dongfeng dans le capital de PSA.
 

Les deux sociétés du clan Peugeot possédant des participations dans le constructeur auraient voté en faveur du protocole d'accord avec le groupe chinois sur l'augmentation de capital, rapporte, ce lundi 17 février, l'agence Reuters.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Andre Guilbert
    Andre Guilbert     

    la mort de l' automobile française a qui le tour merci a notre gouvernement

  • For Ever
    For Ever     

    Mauvaise nouvelle, permettre aux chinois d'entrer au capital de Peugeot c'est leur donner la possibilité d'absorber cette entreprise à terme...en même temps ils n'ont pas 150 solutions pour rebondir, Renault profite depuis longtemps d'un partenariat avec Nissan, travaillant même avec d'autres constructeurs pour élaborer X technologie, ce qui mutualise les dépenses et les gains potentiels...là où Peugeot est seul ou presque

  • belendosses1
    belendosses1     

    La famille peugeot aurait validé n'importe quel accord ou y a du fric!

  • concombre masque
    concombre masque     

    peuvent pas vraiment faire autrement !!!

Votre réponse
Postez un commentaire