En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La 308 sera commercialisée à partir de 17.800 euros.
 

Ce modèle sera commercialisé dès le 12 septembre prochain en France. Pour PSA, le succès de ce véhicule représente un jeu de quitte ou double.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • ouioui
    ouioui     

    Quand tu as besoin d'une voiture autant acheter une belle Française.

  • ouioui
    ouioui     

    Belle voiture , tenu de route parfaite, confort formidable,qualité niveau Audi bravos Peugeot félicitation.Prix très abordable pour une voiture de ce niveau aller acheter une Audi vous allez la payer beaucoup plus chère et pour une fois pour une qualité égale peut être même inférieure tellement la Peugeot n'a pas de défaut. Encore bravos Peugeot.

  • berard
    berard     

    Trop cher de 30 o/o; pas gagné; le directeur de Peugeot va serrer les miches; et malheureusement,le personnel aussi

  • Elboyvinzz
    Elboyvinzz     

    de toute manière les grosses berlines c'est vraiment pas mon truc toutes marques confondues... Préférez les citadines coupé sport (5 places, nerveuses, peu encombrantes, et tellement plus swift !) !

  • Loic le Corre
    Loic le Corre     

    Ah ! Ah ! Ah
    Il y en a , qui vont encore s'endetter !
    T'en mieux pour les banques et leurs frais de non prélèvement lorsque le comte et dans le rouge !
    AU moins , cela relance l’économie par le peuple pour 1 fois........( lol) !

  • ahaile
    ahaile     

    Mais on dirait qu'il sont en train d'oublier le site Breton de la Janais avec un nombre de journées de chômage technique qui s'annoncent impressionnants (aux frais du contribuable en partie) 1400 départs dont il reste encore environ 800 personnes "à virer" ce n'est pas rose, Et je n'oublie pas non plus l'agroalimentaire qui est sinistré..

  • ahaile
    ahaile     

    Mais on dirait qu'il sont en train d'oublier le site Breton de la Janais avec un nombre de journées de chômage technique qui s'annoncent impressionnants (aux frais du contribuable en partie) 1400 départs dont il reste encore environ 800 personnes "à virer" ce n'est pas rose, Et je n'oublie pas non plus l'agroalimentaire qui est sinistré..

Votre réponse
Postez un commentaire