En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président du directoire de Publicis Maurice Levy à Davos en janvier 2011
 

Pour la première fois, le gourou de la publicité touche un salaire entièrement variable en fonction des résultats du groupe. Un salaire sur lequel les actionnaires seront consultés.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Gallus
    Gallus     

    Indexer le salaire sur la performance du groupe, cela me semble plutôt bien. 1) les patrons vont se décarcasser pour leur boite. 2) Se serait bien si une prime au bénéfice serait également répartie au profit des employés. Mais ce système n'est il pas utopique?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Oh, "le mérite", quand les copains sont au pouvoir, c'est très relatif, hein ...

Votre réponse
Postez un commentaire