En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Lundi après-midi, la direction a précisé les propos tenus le matin dans "Les Echos"
 

La publicité va-t-elle faire son retour le soir sur la télévision publique? Dans une interview aux "Echos", Rémy Pflimlin, le président de France Télévisions estime que la question "doit être à nouveau abordée". Car le groupe est au bord de l'asphyxie financière.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • nicole beaubat
    nicole beaubat     

    faire payer séries et émissions médiocres (indignes d'un service public ) par de la pub ne me gene pas du tout !!! par contre les payer moi avec ma redevance.... pas d'acc. !!
    qlq minutes de pub le soir ne derangent absolument pas....

  • wis9
    wis9     

    il me semble que l'augmentation substantielle de la redevance et certaines taxes sur FAI ont été imposées pour palier le manque à gagner du service public, et maintenant retournement de situation, ça devient vraiment du foutage de gueule.
    il va falloir supprimer cette taxe de 2€ facturé chaque mois par les fai et diminuer la redevance.

  • Denis Morin
    Denis Morin     

    Ok pour la pub.... MAIS DIMINUTION IMPORTANTE DE LA REDEVANCE AUDIOVISUELLE ( la taxe France télévision) .Et même suppression de cette taxe pour des chaînes que je ne regarde jamais!

  • Max 85
    Max 85     

    Ras le bol de la pub de plus lorsque l'on voit la médiocrité des programmes on se demande où va l'argent de la pub

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    y a qu'à moins payer les animateurs, ou les remplacer par des moins chers, peut-être aller les chercher en roumanie, ce qu'on fait aux ouvriers, on peut bien leur faire ...

Votre réponse
Postez un commentaire