En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le TGI de Paris a refusé la demande du Syndicat national des transporteurs légers (SNTL) d’interdire l’activité de GoGo RunRun de mise en relation en ligne entre expéditeurs et coursiers pour le transport de plis et de colis
 

La justice a débouté la requête d'un syndicat professionnel visant à interdire une nouvelle plate-forme Internet de mise en relation entre expéditeurs et coursiers. Les juges n'ont pas su qualifier l'activité de cet "Uber" des coursiers, qui peut donc poursuivre son activité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire