En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Qui mangera des grillons à la truffe et des vers pour le réveillon?

Des canettes végétales comestibles ont été testées en apesanteur lors d'un vol parabolique avec l'astronaute Thomas Pesquet.
 

Le festival de l’alimentation qui se tient ce week-end à Paris à la Cité des Sciences met l’accent sur "l'assiette du futur", dans laquelle on trouve des microalgues, des insectes et des emballages comestibles.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Facebook-10203993479110150
    Facebook-10203993479110150      

    Ça semble impossible d'envisager la vie et l'avenir sans manger des animaux, donc sans faire souffrir?
    C'est quand même un symptôme, ce desir de répéter les mêmes horreurs, erreurs, aberrations.
    Vivre sans tuer des animaux est pourtant facile. c'est le cas de 3% de la population en France. Mais plus ailleurs dans le monde.

Votre réponse
Postez un commentaire