En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Siemens présente une contre-offre sur le rachat d'Alstom.
 

Devancé par General Electric dans le rachat d'Alstom, Siemens tente d'inverser la tendance. Selon les infos de BFMBusiness, il donnerait des moyens aux activités "énergies" et "trains" d'Alstom. Le gouvernement pourrait soutenir cette offre et menace de mettre son veto à une reprise des activités nucléaires d'Alstom par GE.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • papy1104
    papy1104     

    La lettre du Ministre evoque la protection des actionnaires minoritaires. Ce qui a aussi motive la saisine de l'AMF par le Ministre. Mais, que je sache, en dehors de Bouygues qui detient 29%, il n'y a pas d'actionnaire de reference chez Alstom, donc il n'y a pas d'actionnaires minoritaires. Ceci etant, meme si la cession d'une branche importante d'activite n'exige pas la mise en oeuvre d'une offre publique par l'acquereur eventuel, il appartient au Conseil d'Alstom d'agir au mieux des interets de l'ensemble des actionnaires et pour cela d'examiner objectivement toutes les propositions concurrentes. Je doute fort que ce soit dans les attributions de l'AMF que d'intervenir dans la gouvernance d'ALSTOM comme de toute entreprise.

  • seraphin dupond
    seraphin dupond     

    Bravo Monsieur Montebourg pour cette trés belle lettre dans un anglais parfait !
    Si je puis me permettre une suggestion, je suis surpris que vous annonciez avoir été vous meme surpris de l'intéret de general electric pour alstom alors que toute la place de Paris est au courant de la rumeur depuis 3 mois...
    Cela montre bien l'excellence de votre réseau d'influence et d'information dans les milieux économiques et dont je vous félicite.
    Bien joué quand meme le coup de la référence à la législation américaine qui controle précisément les investissements étrangers aux Etats-Unis. Qu'attendez vous pour établir une régle claire et simple pour les investisseurs potentiels en France ?
    Ce n'est pas en vous exprimant au coup par coup que vous allez les rassurer, un coup je te vois, un coup je te vois pas, un coup je dis rien, un coup je fais le ramdan dans le landerneau médiatique des bobos parisiens ! lol
    Le président de General Electric doit être assez perplexe, mais je ne me fais pas trop de souci pour lui, car au moins il a une stratégie et des méthodes de travail efficace. Votre rencontre avec lui devrait etre instructive si vous l'écoutez davantage que vous n'allez l'apostropher lol

  • Qoique
    Qoique     

    Ne pas mettre son veto, c'est mettre fin à la maitrise de l'avenir de la France.
    Le manque de respect envers un Ministre qui défend les intérêts français est aussi une particularité de notre pays
    Pour Chevènement : "la reprise de la branche énergie d'Alstom porterait un coup fatal à l'indépendance de notre filière électronucléaire. Elle signifierait l'abandon par la France d'un des derniers pans de son industrie d'équipement".
    ALSTOM bradé pour des billets de Monopoly que la FED imprime à tour de bras ?

  • tonton77
    tonton77     

    la solution finale....
    upr.fr

  • tournicoton
    tournicoton     

    tournicoton,
    On va bien rire dans quelques mois ou années, car Siemens grands amis de GE, finira bien par vendre ce qui reste du savoir faire Français, ce que hélas nos gouvernent ne comprennent pas. Mais là encore, bien des personnes actuel sortirons le parapluie pour ce défendre de l'apocalypse qu'ils auront produit en 2014, en vendent encore une richesse Française. En France, on a des vignobles, des Sociétés, des emploies, des demeures et j'en passe, qui partent à qui mieux mieux dans des pays ou l'argent et Rois.
    Ce ne sont plus des énarques qu'ils nous faut dans ce pays, mais bien des gens de terrain, qui connaisse le savoir des gens qui bosse en entreprise...

  • jp89
    jp89     

    + 1.000. Quelque soit la solution, c'est une entreprise française de plus revendue à des étrangers - Que nous reste-t'il ???

  • Pasquinel
    Pasquinel     

    « Courage, avançons ! Souveraineté, crédibilité, responsabilité »…
    Yoooooooo!
    Et pendant ce temps la braderie continue avec la vente de d’Alsthom aux ricains de GE ( fallait choisir entre GE et Siemens…)

  • Lu andre
    Lu andre     

    Conclusion , quelle que soit la solution, Alstom vendra, à Siemens ou à GE, et quelque soit leurs promesses d aujourd hui, le réalisme économique de ces sociétés reprendra le dessus et délocalisera si nécessaire, sauf bien sur ci d ici là, le coût de la main d œuvre aura baissé.

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    Ça cous dit quelque chose Arcelor Mittal? Ça vous dit quelque chose les entreprises achetées par les fonds de pensions américains? ça vous dit quelque chose les délocalisations en Turquie ou Europe de l'Est? ça vous dit quelque chose les milliards donnés à la Tunisie, Libye et autres pays du Maghreb alors que nos PME crèvent car les banques ne veulent pas suivre...ça vous dit 20 milliards donnés à la PAC et 11 milliards restitués..;ON PEUT EN FAIRE DES ECONOMIES POUR NOUS!

  • jp89
    jp89     

    L'Allemand s'engagerait par ailleurs a maintenir l'intégralité des emplois - Oui! mais pour combien de temps - Ce ne sont pas les exemples qui manquent ces dernières années.

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire