En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Alexandre de Juniac, le patron d'Air France, a regretté qu'aucun accord ne soit intervenu entre la direction et les syndicats.
 

Alors que les négociations avec le personnel sont désormais au point mort, la compagnie a donné quelques précisions sur son plan de restructuration ce lundi. En voici les principaux points.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    Pourquoi s'acharner à garder une entreprise comme Air France, beaucoup plus chère que les autres et moins bien accueillante et en permanence en déficit, nos impôts ne doivent pas servir à combler le déficit de cette entreprise tous les ans!. En outre pour un gouvernement socialiste, c'est abberrant de conserver une entreprise où règne une véritable discrimination salariale entre des pilotes outrageusement surpayés et les autres personnels de la compagnie!

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Lettre au gouvernement

    MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE,

    MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE,

    NOUS VOUS DEMANDONS DE STOPPER LE DÉMANTÈLEMENT D’AIR FRANCE

    Alors qu’Air France vient de fêter son 82ème anniversaire, cette compagnie emblématique qui a toujours su porter fièrement le drapeau français à travers le monde est en train de se faire discrètement dépecer. C’est le symbole même de la France qui est menacé ainsi que les 450 000 employés que cette compagnie génère. Selon une étude réalisée au sein du laboratoire Humanis de l’EM Strasbourg, 1, 4% du PIB français serait lié à l’activité d’Air France qui entretient toute une vie économique ayant une incidence jusque dans les régions qui ne sont pas desservies par la compagnie en raison de la forte interpénétration des économies régionales. Air France aurait plus de 2 milliards d’euros d’impact dans les sept régions sans aéroport, soit environ 32 609 emplois.



    En qualité de salariés dépendant directement ou indirectement de l’activité d’Air France ou en qualité de membres de la famille de ces salariés, ou encore amoureux de ce pavillon français, nous demandons solennellement au Président de la République Française, Monsieur François Hollande, d’arrêter ce processus de destruction de notre compagnie nationale. Depuis 10 ans, ce sont déjà près de 9000 emplois propres à Air France (ce qui n’inclut pas les emplois des sous-traitants) qui ont été détruits par le biais de plans de départs volontaires. Ces 9000 personnes sont pour la plupart allées grossir les rangs des demandeurs d’emplois… Est-ce là le résultat de la politique volontariste de sauvegarde de l’emploi tant promise par notre Gouvernement ?



    Aujourd’hui, la Direction Générale d’Air France annonce plus de 3000 licenciements secs si les salariés n’acceptent pas la disparition de certains métiers chez les personnels sol, ou encore un nombre conséquent d’heures de travail supplémentaires non payées pour les navigants ainsi que la suppression de jours de repos et de congés…

    C’est une véritable casse sociale qui est en train d’être orchestrée alors que la compagnie est en voie de retrouver un équilibre budgétaire avec un niveau record de passagers transportés cet été. Une embellie qui arrive enfin et qui est en grande partie due aux efforts importants que les personnels d’Air France ont accompli ces 3 dernières années. Et pourtant, aujourd’hui, les salariés d’Air France vivent dans un climat de peur et de chantage permanent sous la bienveillance de son actionnaire principal : l’ETAT !



    La Direction d’Air France fait le choix de l’attrition en supprimant une dizaine de lignes Long Courrier dans un premier temps, ce qui entraînerait, et cela n’a pas de précédent dans l’histoire d’Air France, un recours à un plan de licenciements secs. Puisque l’Etat est le seul et véritable arbitre, c’est donc à Messieurs HOLLANDE et VALLS qu’incombera directement la responsabilité d’un tel désastre. Ce ne sont pas les salariés d’Air France et les sous-traitants qui doivent payer pour que la compagnie reste compétitive, alors qu’elle est asphyxiée par des taxes, une pression fiscale insupportable et des choix politiques qui lui sont préjudiciables.

    Car c’est bien l’Etat Français qui est directement responsable de la situation d’Air France de par ses arbitrages pénalisants pour les compagnies françaises comme Air France. En conséquence, nous vous adressons officiellement, Monsieur le Président de la République et Monsieur le Premier Ministre, plusieurs requêtes :



    Nous demandons la suspension de la taxe Chirac qui génère environ 90 millions d’euros de surcoût aux compagnies françaises, ce qui affecte directement la compétitivité face à la concurrence des compagnies étrangères.

    Nous demandons la diminution des taxes aéroportuaires pratiquées par Aéroports de Paris, voire leur disparition pure et simple comme cela s’est fait dans d’autres pays. L’Etat Français ne peut se servir d’ADP pour collecter indirectement des impôts et ainsi grever encore un peu plus la compétitivité des compagnies aériennes françaises.

    Nous demandons la restitution des 13 millions d’euros de dividendes que l’Etat, en tant qu’actionnaire principal, a ponctionnés à Air France entre 2013 et 2014 alors que les comptes de la compagnie étaient dans le rouge (rapport de la Cour des Comptes).



    Nous dénonçons les concurrences déloyales qu’Air France rencontre sur son propre territoire national : celle du TGV qui se développe avec l’argent public et qui affaiblit de facto les compagnies aériennes françaises et les aéroports de province et celle des compagnies lowcost, tel que Ryanair, qui touchent des subventions locales conséquentes.

    Nous dénonçons l’

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    CASTE ou LIBERTE
    pour VALLS c'est esclavage
    car il a placer avec 96% des votent a la direction avec les 16% que détient l’état en actions
    JUNIAC celui qui se vante que des salariées de Qatar Airways aillent en prison pour greves
    celui qui remet l'age des enfants au travail
    celui qui demande au salariées de AIR FRANCE de travailler 100 heures gratuitement

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    monsieur 35 smic par mois brut sur 13 mois
    nous détaille sont plan d'economie

  • AgentK3
    AgentK3     

    Ça court bien un DRH! qui plus est quand les employés sont très très mécontents...

  • ahmed HALLORD
    ahmed HALLORD     

    Et pendant ce temps, à la télé, on fait de la Pub pour TURKISH AIRLINES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Endnw
    Endnw     

    Ce que j'adore , c'est que le plan de licenciement était dans les cartons depuis longtemps ! L'excuse des pilotes étaient juste le déclencheur nécessaire pour faire tout sauter ! Et après avoir démanteler l'entreprise ,qui se renumerera grassement ! Pas les ex employes qui pointeront à pôle emploi, le nouveau hub ,qu'ils mettent en place ! Je pense à tout ces collègues du sol à qui on demande de travailler une heure gratuite par jour , depuis pas mal de temps maintenant , à qui on refuse depuis longtemps de payer les heures sup , on préfère alimenter le compteur des rtt et entre nous quand on demande une journée elle est refusé à 80% des cas , à cause d'une tension effectifs ! Il est où le sureffectif !??? Et nous ne sommes pas des fonctionnaires , l'état ne détient que 17% du capital , et pour ce qu'il fait pour défendre l'emploi , il y a de quoi rire ! Et pour finir vos soit disant billet gratuit , cette vielle légende , n'existera plus en janvier ! Bref quand un employé doit sacrifier de plus en plus , pour qu'on le vire comme un mal propre ! Il y a de quoi se révolter !ou alors de partir tant qu'il nous reste un peu de fierté

  • Guypaul1
    Guypaul1     

    C'est bien, pendant qu'ils ne volent pas, ils ne polluent pas !
    Quand au travaillez plus pour gagner pareil ? ce sont des méthodes de rats affameurs !
    C'est à la mode. Mais les rats affameurs, aujourd'hui finissent à poil ! C'est bien, faut arréter de prendre les gens pour des COOLIS !

  • ellivled
    ellivled     

    vive le chomage ????

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Réduction des effectifs ? Fermeture de lignes ? Qu’en pense le bossu de Notre Dame des Landes ?

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire