En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Seules 110.000 voitures seront produites cette année à Flins.
 

La troisième génération de la Clio va cesser d'être produite à Flins. La Nissa Micra y sera fabriquée à partir de 2016. En attendant 400 postes sont menacées.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • William Martin
    William Martin     

    Quand je pense que Wv Audi, BMW, Porsche, donne pour la 3ème année consécutive entre 5000 et 8000 euro de prime à leurs employés et que chez nous il faut se battre pour avoir une primette de 100 à 500 euro. lol!! Et pire encore, c'est suppression de poste. On entend que ça chez nous, licenciement et suppression de poste. On entends pas bonne prime. Les syndicats déjà n'aident pas et plombent les entreprises avec leur thèses d'un autre temps. La ou je travaille j'ai laissé tomber la carte comme beaucoup d'ailleurs.

  • Francois57
    Francois57     

    UN syndicaliste qui se trompe de cible.

    Formidable cette photo de syndicaliste qui semble cracher son venin contre un parti politique qui en aucun cas n'est à l'origine de cette gestion qui a conduit au déclin du pays et de l'augmentation du chômage. Si ce même syndicaliste avait craché son venin à l'UMP PS en son temps ses camarades auraient encore un emploi. Ce qui est pire c'est que les syndicats n'arrivent déjà pas à s'entendre entre eux. Il ne lui reste qu?à attendre l?inversion de la courbe du chômage promis par ses amis. En attendant il peut aussi payer la facture rétroactive d?EDF dont ses amis politique sont incapables de faire annuler.

  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    Et hop encore des futurs chômeurs, après le gouvernement nous dit que la crise est derrière nous. Ils se foutent de nous il faut une révolution et vite.

Votre réponse
Postez un commentaire