En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'alliance Renault-Nissan devrait permettre au constructeur français d'annoncer des résultats convenables, le 14 février.
 

Certains syndicats de Renault contestent l'intérêt de l'alliance du groupe français avec Nissan. En fait, ce rapprochement a largement bénéficié commercialement à Renault.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Robert24
    Robert24     

    L'alliance Renault-Nissan est bénéfique à tout points de vue et c'est ce qui ennuie la CGT qui ne peut pas s'en servir pour causer ses troubles habituels chez les ouvriers. Il faudra qu'elle trouve un autre angle d'attaque pour semer ses perturbations perpétuelles.

  • F Bordy
    F Bordy     

    Le refus d'accepter l'association Nissan Renault est le reflet du chauvinisme francais ... celui qui conduit notre pays a la ruine a breve echeance!

Votre réponse
Postez un commentaire