En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Renault veut obtenir davantage de flexibilité des salariés de ses sites industriels français.
 

7 500 postes seront supprimés en France, a annoncé le constructeur, mardi 15 janvier. Cette nouvelle intervient à quelques jours de la fin des négociations pour accroître la compétitivité de ses sites hexagonaux.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire