En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pierre Gattaz a tenu sa première conférence de presse mensuelle depuis son élection à la tête du Medef, en juillet dernier.
 

Qualifiant la réforme des retraites d'occasion "totalement manquée", le président du Medef a encore une fois critiqué, ce mardi 17 septembre, son volet pénibilité qui "ouvre une boîte de Pandore". Selon lui, ce sujet doit être traité au sein des entreprises.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Didier Bertin
    Didier Bertin     

    Si ça continue, le Medef va finir par rétablir l'esclavage...

  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    Parce que lui il sait ce qui se passe dans la tête des salariés ; pour garder son travail, les employés ont tout accepté, augmentation des cadences, de la pression, heures supplémentaires non payées, déclassement… ce qui fait que de nos jours, l’entreprise n’est plus un lieu de travail, mais de compétition, de pression, malheur à celui qui craque, qui n’atteint pas son objectif, qui semble fatigué… Pour consommer, il faut de l’argent, pour avoir de l’argent, il faut un boulot, pour avoir un boulot il faut avaler des couleuvres, une violence interne s'installe et tellement contrôlée par l’entreprise que l'on ne peut que subir et je fini par le doublement des salaires des PDG du CAC40 depuis 10 ans pendant que les salaires français n'ont augmenté que de 25% dont (4% en 2012)

  • sarah040000
    sarah040000     

    vous avez tort sans les entreprises qui va produire en France. Un Etat de fonctionnaires déjà trop nombreux , qui font semblant de s'occuper dans leur bureau ou discute avec le café à la main ...cet Etat de fonctionnaires nous coute très cher et nos impots paient ces fonctionnaires leurs retraites aussi y avez vous pensé ???? ils ne se fatiguentg pas trop 500 000 embauches par es collectivités territoriales ...les impot qui les paient et eux ils sont trois ou quatre personnes là où une seule suffit gaspillage et démagogie c'une gauche qui nous emmène à la ruine du Pays !!!! clientélisme des embauches par la gauche

  • gianni24
    gianni24     

    ce que veut m GATTAZ c'est que les entreprises ne paient plus aucune charge et aucun impot plus on lui donne et plus il en veut et les salaries il n'en a rien a faire il fait du chantage au gouvernement en disant nous embaucheront si nous ne payons plus rien le patronat va finir par me faire pleurer ( pauvres patrons)

Votre réponse
Postez un commentaire