En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La SNCM doit rembourser pour plus de 400 millions d'aides publiques
 

Partenaires sociaux, actionnaires et représentants de l'Etat ont, pour la dernière fois, rendez-vous ce mardi 28 octobre pour tenter de trouver un terrain d'entente sur l'avenir de la société. Les syndicats rejettent l'option d'un redressement judiciaire voulue par la direction et par le gouvernement.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • berlecr
    berlecr     

    Merci, CGT.

  • ANSALDO
    ANSALDO     

    Cette entreprise doit fermer ses portes et surtout si une autre voie le jour, il faudra qu'elle fasse le ménage parmi les salariés syndiqués qui ont coulés cette société.

  • cdnrbt
    cdnrbt     

    Cette entreprise est en faillite chronique.
    Et qui paye : Le contribuable, celui qui paye ses impots et sa retraite pour la caste dirigeante.
    Cela ne m'etonne pas que la France soit la honte de la jungle !!!
    Ou est la logique économique ici ?

  • Remylatongue
    Remylatongue     

    Faut tous les virer et fermer la taule !!
    Cela ferra plaisir à corsica ferries !! Trop de corruption en tous genres dans cette boîte !!

  • rascal
    rascal     

    Licencier toutes ces sangsues qui vident nos caisses par des salaires excessifs , des grèves permanentes et beaucoup de vols, corruption , intimidations en touts genre. Cela dure depuis des années, ça suffit et surtout pas de primes de licenciement

  • rascal
    rascal     

    Licencier toutes ces sangsues qui vident nos caisses par des salaires excessifs , des grèves permanentes et beaucoup de vols, corruption , intimidations en touts genre. Cela dure depuis des années, ça suffit et surtout pas de primes de licenciement

Votre réponse
Postez un commentaire