En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Jusqu'à présent, Ryanair privilégiait les petits aéroports européens, où les frais sont moins élevés.
 

Alors que la compagnie aérienne low cost cherche à s'implanter dans les aéroports des capitales européennes, ses dirigeants se renseignent sur l'aéroport parisien. Mais s'implanter à Orly est un défi de taille.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • homme24
    homme24     

    encore un coup de pub gratuit pour cette compagnie qui traite les employés comme des ésclaves et les clients comme des pigeons

  • Google-114291880150851242407
    Google-114291880150851242407     

    Une société qui fait de l'optimisation fiscale ne devraient pas pouvoir exercer sur le territoire français.
    J'achète des avions via une société luxembourgeoise, etc...

    concombre masque
    concombre masque      (réponse à Google-114291880150851242407)

    C'est surtout de pérorer sur le libéralisme à outrance et vivre de subventions en France dans les aéroports de province . Il est sur qu'à Orly c'est le contraire qui va se passer le guignole qui est à la tête de cette entreprise pourrie va être obligé de casquer

    Google-114291880150851242407
    Google-114291880150851242407      (réponse à concombre masque)

    Pour ce qui est des subventions Ryanair se pose bien là elle toucherait chaque année plus de 30 millions euros d'argent publique

Votre réponse
Postez un commentaire