En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le patron de Sanofi Olivier Brandicourt va devoir trouver rapidement de nouveaux relais de croissance.
 

Le laboratoire pharmaceutique français était prêt à payer la biotech suisse au prix fort. Mais Actelion a préféré entrer en négociations exclusives avec l'américain Johnson&Johnson.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire