En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Michel Sapin veut poursuivre les réformes pour redresser la compétitivité française.
 

Auditionné par les députés sur le programme de stabilité, Michel Sapin a jugé, ce mercredi 23 avril, que la parité actuelle de la monnaie unique fait souffrir la France et ses partenaires européens. Il a estimé que l'action de la BCE est "une chance", qu'il faut "saisir".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Celimene
    Celimene     

    MDR ! il ne manque pas d'air le Sapin .... avant c'était la faute à N. Sarkozy, maintenant c'est la faute à l'euro et bientôt ce sera la faute à "pas de chance" ! on rêve de voir cette armée de mexicains incriminant toujours les autres c'est propre à eux ! ils sont tellement incompétents mais grassement payés !!! incapables de se remettre en cause ! La France n'est pas prête de se redresser avec ces rigolos qui continuent et persistent à faire que la France s'étiole ..... sans aucun état d'âme !

  • moi81
    moi81     

    Non Monsieur, la France souffre de l’incompétence et de la suffisance de ses ministres.

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    La France souffre surtout avant tout d'un Etat obèse asphyxiant et phagocytant tout sur son passage, et d'un modèle social qui date de 50 ans; quand les gens vivaient 20 ans de moins, et qu'on avait une croissance économique à 5% C'est clair pour n'importe qui avec un minimum de bon sens, que ce modèle est complètement caduque, insoutenable et nous amène dans le mur.

Votre réponse
Postez un commentaire