En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Selon une étude de Greenpeace, le nucléaire "asphyxie" l’avenir d’EDF

Selon cette étude, "le sous-provisionnement global est évalué entre 57,3 et 63,4 milliards d&squot;euros en 2025", alors que les fonds propres du groupe sont de 25 milliards d&squot;euros.
 

Selon l’ONG, la "principale inquiétude" porte sur une sous-évaluation des coûts du démantèlement des réacteurs et de la gestion des déchets.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire