En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dans le cadre de son plan numérique, Fleur Pellerin veut doter la France de sa propre Silicon Valley.
 

Fleur Pellerin veut doter la capitale d’un quartier regroupant tous les acteurs de poids du numérique. Préalable indispensable à sa mise en œuvre, il faut recenser les talents émergents. Une mission qu’elle vient de confier à Tariq Krim, fondateur du portail Netvibes.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • OpenJbx
    OpenJbx     

    Encore et toujours tout sur Paris, pour des loyers encore plus cher dans des cités dortoirs minables pendant qu'on déserte la province... C'est pas comme si, par essence, les métiers liés au numérique n'étaient pas les plus favorables à la décentralisation.
    On pourrait faire du télétravail à la campagne, sans stress, avec plus de temps et donc plus de productivité, dans des loyers peu chers et avec coûts de transport économique comme écologique fortement réduits... Mais non, la solution préconisée serait d'aller s'entasser dans une banlieue pourrave, respirer l'air pollué dans des transports bondés, rarement à l'heure et fortement chronophages, tout en claquant la moitié de sa paye dans le loyer. Et tout ça pour quoi ? pour rassembler deux trois logos pour faire l'affiche au centre de Paris ?

Votre réponse
Postez un commentaire