En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Guillaume Pepy, le président de la SNCF, a tenu à dédramatiser la délocalisation de 150 postes, sous-traités par la compagnie.
 
Guillaume Pepy, le président de la SNCF, a tenu à dédramatiser la délocalisation de 150 postes, sous-traités par la compagnie. - DR

Le groupe IBM a décidé de délocaliser 150 emplois sous-traités par la SNCF. Alors que la grogne monte chez les syndicats, la direction et le ministère des Transports minimisent l'affaire. 

Reportage vidéo: Benjamin Dubois.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
2 opinions
  • TOUTSAUFLUI     

    ET DIRE QUE HOLLANDE FAIT LA MORALE
    AU PATRON DE PSA QUI EST PRIVÉ, HOLLANDE FERAIT MIEUX DE FERMER SA GUEULE

  • Ben voyons     

    De toute manière, question " service rendu" (sevice tendu) ça ne pourra pas être pire ! On comprend bien que les fonctionnaires délocalisent pour faire des économies et éviter de remettre leurs avantages (billets gratuits..) en cause (qui serait une autre possibilité de faire des économies). . . . .Préférer ses avantages au fait de donner un boulot au voisin, c'est humain. Pas très glorieux, mais humain.

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •