En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les hausses annoncées par la SNCF passent mal dans le public
 

A compter du 31 décembre, les tarifs des billets TER, Intercités sans réservation, ainsi que des TGV subiront une augmentation pouvant atteindre 2,6%, a annoncé la SNCF le 26 décembre. Une hausse justifiée selon le ministère de l'Ecologie de Ségolène Royal. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • pupuce
    pupuce     

    "En revanche, les réservations pour les abonnements Forfaits et Etudiants, Elèves et Apprentis, ainsi que les prix des cartes de réduction ne subissent pas d’augmentation" : FAUX !!! L'abonnement étudiant de ma fille a augmenté et celui de ma fille apprentie aussi, et à la gare ils m'ont dit que c'était les médias qui n'avaient pas compris.... Que répondre à ça ;)
    Enfumage permanent !!!

  • christophe45
    christophe45     

    J'ai qu'une chose a dire : BLABLACAR !

  • olivier5clisson
    olivier5clisson     

    quand on utilise les TGV pour rouler entre Nantes et Le Croisic; ou entre Toulon et Hyeres en mode omnibus à 80 km/h : c'est l'argent massivement gaspilllé par la SNCF qu'on nous demande de prendre en charge
    L'Etat n'a pas le courage de réguler la SNCF, alors il trouve plus facile de nous faire payer pour ses erreurs.
    Vivement la privatisation !

  • résiste
    résiste     

    une idée à la c... par seconde. Si on taxait tous nos politiques, on remplirait vite les caisses de l'Etat. Allons-y et vive les camions et véhicules diesels sur les nationales et départementales et une augmentation de la pollution à cause des embouteillages!

    résiste
    résiste      (réponse à résiste)

    oups erreur d'article

  • résiste
    résiste     

    et si on réformait les régimes spéciaux, dont la SNCF avec leurs départs à la retraite à 55 ans?

  • résiste
    résiste     

    vous avez déjà vu des entreprises qui découvrent un beau matin qu'il va falloir qu'elles entretiennent leur outil de production?

  • jéronimo
    jéronimo     

    et puis les grêves à répétitions coûtent chers à la SNCF donc c'est aux usagers à compenser le déficit curieux de savoir combien à coûté le changement d'uniformes du personnel c'est pas pour ça que les trains seront à l'heure ou plus nombreux

    résiste
    résiste      (réponse à jéronimo)

    et les PDG successifs on les a payés combien?

  • Grincheux
    Grincheux     

    Année après année, c'est un échec cuisant du service publique de la SNCF. Des solutions alternatives existent et coûtent moins cher, notamment l'avion (et en plus c'est moins écologique !) et surtout le covoiturage ! A ce stage, il faut supprimer sa mission de service publique.

  • Grincheux
    Grincheux     

    Année après année, c'est un échec cuisant du service publique de la SNCF. Des solutions alternatives existent et coûtent moins cher, notamment l'avion (et en plus c'est moins écologique !) et surtout le covoiturage ! A ce stage, il faut supprimer sa mission de service publique.

  • yam46
    yam46     

    Plus je pédale moins vite, moins plus j'avance plus vite.
    C'et sur ce principe qu'ils augmentent les tarifs.
    En augmentant trop, ils vont inciter les utilisateurs à chercher d'autres modes de transport et à terme, moins de clients, donc moins de recettes.
    Dire qu'ils ont fait HEC et toutes ces écoles commerciales clones.

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire