En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La SNCM avait déjà connu un mouvement de grève important en janvier dernier.
 

Les syndicats ont entamé, ce mercredi 26 mars, un mouvement de grève de 24 heures reconductibles. Ils demandent l'entrée de la Caisse des Dépôts au capital de la société pour pallier le désengagement de Transdev.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Tiens ? Ils s'étaient remis au travail ?? une erreur probablement. ( Les ouvrier chargés d'imprimer le tract de poursuite de la grève étaient en grève ? :))

  • richber
    richber     

    Stop!!!!! Arrêtez les gars!!!! Énoncez tous vos avantages et tous vos inconvénients comparez avec la plupart ds français qui travaillent vous comprendrez pourquoi tous vos mouvements de grève sont impopulaires et pourquoi vos compatriotes choisissent la concurrence. L'état cherche des sous partout et vous, vous en voulez encore plus. Malheureusement je pense que c'est encore un service public qui va mourir.

  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    Avec les syndicats (CGT) s'est certain que la SNCM va couler et plus vite que prévu.
    Arrêtons d'injecter de l'argent public pour ces fainéants.

  • Maxoue
    Maxoue     

    Ben voyons ...On peut savoir pourquoi la SNCM est la seule entreprise maritime à ne pas faire de bénéfices et à vivre de subventions ?????? ou passe l'argent liquide récoltée dans les restos et boutiques sur les ferries ????

  • Claude Ensome
    Claude Ensome     

    Cela va certainement aider à sauver l'entreprise ! On croirait des consignes données par le ministre du redressement maladif. Après Manufrance, Lip, la CGT persiste. Plus il y a de chômeurs, plus la CGT engrange de mécontent !

  • Bricabrac
    Bricabrac     

    sncm, sncf, ratp: même combat!! financé par les fonds publics! pourquoi travailler?

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Ah bon ?? Ils s'étaient remis au travail ?? une erreur probablement. ( Les ouvrier chargés d'imprimer le tract de poursuite de la grève étaient en grève ? :))

  • jp89
    jp89     

    On en a marre d'être, une fois de plus, pris en otage par la CGT - Beaucoup d'insulaires ne font plus confiance à la SNCM et ne prennent que la "jaune" (CorsicaFerries) - Si la CGT craint pour l'avenir de la compagnie française, qu'elle soit rassurée, elle fait tout pour la couler.

  • globule31
    globule31     

    encore.......ils vont finir par gagner ...tous au chomage

Votre réponse
Postez un commentaire