En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La CGT SNCM veut être reçue par Manuel Valls ce matin.
 

Au lendemain de l'annonce d'un accord entre les syndicats de la SNCM et la direction de la compagnie maritime, la CGT a suspendu la grève des marins, ce 10 juillet.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • lagauche
    lagauche     

    qu'est devenue le plan industriel de sauvegarde de la compagnie préservant l'emploi à Marseille, et en Corse et en créant des nouveaux emplois à St Nazaire, et bien il tout simplement abonné . Tout comme le décret empêchant le dumping social , pratiqué par la compagnie Low-cost, Corsica Ferries, il est toujours dans les tiroirs . .Par contre le gouvernement préconise la mise en redressement judiciaire de la compagnie. Non seulement le gouvernement manque à sa parole mais de plus ,décide la liquidation de la compagnie. Pourquoi n'a -on pas pu trouver le financement des navires issus du plan de développement, pourquoi aussi, le décret sur l'emploi des salariés détachés n'est pas encore sorti.

  • autochtonitruant
    autochtonitruant     

    Ils suspendent la grève mais ils ne déposent pas un préavis de travail!

  • Truepatriot
    Truepatriot     

    Très bonne idée, mais le contribuable dont je fais partie est un âne qui se laisse malmener en silence sans jamais descendre dans la rue.

  • Truepatriot
    Truepatriot     

    C'est clair et avec grande hâte.

  • Maxoue
    Maxoue     

    Tout à fait

  • lesavoyard
    lesavoyard     

    Cesser la grève à la SNCM ne veut pas dire reprendre le travail ! Ils vont continuer à buller, mais cette fois ils seront payés. C'est probablement la seule entreprise que les Français pourraient voir crever sans état d'ame ou émotion, et presque avec soulagement.

  • justeunfrancais
    justeunfrancais     

    Au prix ou sont payés les personnels de la SNCM, et au vu du nombre de congés qu'ils ont, c'est insupportable leurs revendications quand on voit le chômage qui monte tous les jours. Ces gens sont irresponsables. A en vouloir plus, trop, ils vont finir par se saborder alors qu'en continuant a travailler ils se garantiraient une rente a vie. Quelle honte ! A quand une manifestation des contribuables contre une aide a cette société :-(

  • nad 33
    nad 33     

    ces grévistes méritent de prendre la porte,des "perso"prêt a mettre le pays a sac pour leur petits privilèges ils me dégoûtent et leur syndics en tète! sncm un puits sans fond qui coûte les yeux de la tête !

  • ANSALDO
    ANSALDO     

    L’état à tort de continuer comme depuis de nombreuses années à laisser faire et à donner raison en payant les preneurs d’otages. Lors de prise d’otage ceux qui paient tout en France attendent que l’état fasse intervenir le GIGN et le RED. Les preneurs d’otages doivent être mis hors d’état de nuire. Aujourd’hui nuire ça paie et il n’y a aucune sanction. Des gens sont au chômage et aimeraient bien travailler sur ces navires à la place de ces terroristes qui ne représentent ni les salariés, ni l’entreprise et encore moins le désire du peuple.

  • Maxoue
    Maxoue     

    Bien dommage ,place à ceux qui veulent travailler et rendre ce syndicat hors la loi

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire