En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La centrale nucléaire de Cattenom, dans l'est de la France.
 

L’Institut Montaigne estime à 217 milliards les coûts induits par l’abandon total du nucléaire dans la production d'électricité d'ici à 2035. Un chiffre contesté par Benoît Hamon, qui a fait de cette promesse l'un de ses arguments de campagne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Davesnes
    Davesnes     

    Ils sont rigolos, les Dr Folamour du nucléaire. Ils osent parler du coût astronomique de l'abandon du nucléaire alors qu'ils ne sont même pas capables de chiffrer le coût du nucléaire en fonctionnement, une énergie hautement subventionnée dont la ressource provient de l'étranger (bonjour l'indépendance nationale !) En effet, on ne sait toujours pas comment stocker les déchets (quid, donc, du coût du stockage ?) ni à combien reviendra le démantèlement des réacteurs nucléaires lorsqu'ils seront en fin de vie. Un coût qu'il faudra bien intégrer au prix de revient du nucléaire. D'ailleurs, ils ne savent tellement pas comment faire avec les vieilles centrales qu'ils les prolongent indéfiniment, avec tous les risques que ça comporte.

  • ksven
    ksven     

    Si on croit au rôle du CO2 dans le réchauffement climatique on ne peut demander l'arrêt du nucléaire qui aura dans ce domaine un effet épouvantable. Par ailleurs, les énergies de remplacement: éoliennes, panneaux solaires ne sont écologique que si on n'introduit pas dans les calculs leur coût écologique de production. Il y a, en revanche, des mesures simples: limitation stricte de la vitesse des autos à 130, interdiction des TGV qui consomme env. 10 fois plus qu'un train classique, interdiction du transport de marchandises par route sur des grandes distances.... Le fait que ces mesures ne soient pas proposées par les écologistes ne peut que rendre très perplexe sur leur honnêteté et leur compétence.

Votre réponse
Postez un commentaire