En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
"Il faut bien avoir à l'esprit que les fréquences actuelles devront être réparties en cas d'accord, entre trois opérateurs" a expliqué Stéphane Richard
 

Invité sur 01NetTV, Stéphane Richard a précisé ne pas agir dans ce dossier comme un "banquier d'affaires", insistant sur l'intérêt des consommateurs à ce que le passage de quatre à trois opérateurs n'échoue pas.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire