En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les cas de refus d'embarquer sont toutefois rarissimes
 

La polémique autour de la violente expulsion par United Airlines d'un passager déjà installé à bord a mis en lumière la pratique du surbooking, en vigueur sur toutes les compagnies aériennes. Néanmoins, la plupart du temps, les passagers lésés sont bien traités.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • tony91
    tony91     

    Je ne vois pas trop le rapport avec le surbooking, qui se gere en general au moment de l'emission des cartes d'embarquement. Dans le cas de ce vol, c'est juste que la compagnie a réquisitionnée 4 places pour acheminer 4 membres d'equipage sur un autre vol. Oui, il faut indemniser les personnes concernées mais pas au titre du surbooking. Article hors sujet pour moi pour parler du surbooking

  • petitmax
    petitmax     

    Quelle honte, donnez la priorité à ceux qui ne paient pas.... je ne pensais pas que celà existait.... Et en plus, ce monsieur est médecin. A bas Unuted Airlines

Votre réponse
Postez un commentaire