En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les marchés attendent (relativement) calmement la suite des évènements au Moyen-Orient.
 

Christophe de Margerie, le PDG de Total, a récemment assuré que les prix du pétrole allaient baisser "aussi vite qu'ils sont montés". En réalité la situation syrienne n'explique pas tout, plusieurs facteurs entrent en jeu.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Forever
    Forever     

    Je ne pense pas non, de toute manière si ils ont des preuves indéniable on veut les voir ! Mais je soupçonne aussi que la Syrie serve au passage de test pour attaquer l'Iran qui pour la peine est vraiment LE point à régler au moyen orient, une fois ce pays rasé on aura la paix pour un moment.

  • Forever
    Forever     

    Bons top là ! La France n'est pas ruinée du tout !!! Le pays est riche, l'état est grandement endettée...la nuance vous la saisissez ? Pour renverser la vapeur il faut des réformes, du courage, de la conviction et de la chance ! Parce que l'avenir nous ne le connaissons pas, il faut aussi de la chance...et des gens compétents, chose dont la gauche est fortement dénuée. Quand à l'argument de l'argent pour ne pas intervenir en Syrie c'est inhumain de penser à de l'argent virtuel quand des vies humaines bien réelles sont en jeu...ben quoi vous croyez que les pays s'endette avec monnaies sonnante & trébuchante ? Non non non, on emprunte de l'argent qui n'existe pas, tout du moins qui n'a aucune valeur physique on imprime des billets, ça ne vaut guère plus que le papier, on a généré des "richesses" monétaire basées sur du vent. Et maintenant que le monde se réveille la gueule de bois est sévère, et on doit rembourser ! Avant l'argent était frapé sur des métaux comme le fer (monnaie faible), l'argent & l'or ! Et nous on à mis ça sur du papier...cherchez l'erreur.

  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    Les rebelles peuvent facilement obtenir des armes chimiques et les utiliser :
    Brooks Tigner, analyste au prestigieux magazine militaire américain Jane’s a démonté la version véhiculée par les responsables occidentaux pour aller en guerre contre la Syrie, selon lesquels les rebelles syriens n’ont pas les moyens d’utiliser le gaz sarin.
    « Le fait de dire tout simplement que les rebelles ne peuvent pas obtenir d’arme chimique n'est qu'un faux prétexte. Le gaz sarin par exemple est très facile à fabriquer, à déplacer et à faire entrer dans un pays. Pour l’utiliser dans une attaque, pas besoin d’appareils militaires grands, compliqués et sophistiqués, comme le prétendent les Etats-Unis qui accusent seulement l’armée syrienne d’avoir les moyens de l’utiliser. En réalité on peut le monter sur des systèmes d’armement relativement petits ou l’utiliser via un déclencheur », a expliqué pour le correspondant du journal libanais Assafir cet expert belge qui est aussi analyste politique en chef de Security Europe, un bulletin d’informations spécialisé.
    Selon lui, il y a plusieurs moyens de jeter des bombes chimiques sur les banlieues de Damas quand bien même les occidentaux ont apporté la preuve qu’elles ont été lancées via des missiles de l’armée syrienne.
    Il pense que les Occidentaux se trouvent sur un terrain beaucoup trop mou pour pouvoir lancer une action militaire contre la Syrie.
    A noter que le secrétaire d’Etat américain John Kerry a fondé sa rhétorique pour accuser le pouvoir en Syrie d’avoir utilisé l’arme chimique en disant que les rebelles n’ont pas d’armes chimiques et n’ont pas les moyens de les avoir ou de les utiliser.[..] 04/09/13 bit.ly/14rtlU5

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    On est ruiné et on continue à fonder notre mode de vie sur une ressource naturelle qu'on ne produit pas. Qui aujourd'hui habite dans la même ville que son lieu de travail ? Qui fait moins de 15 minutes pour se rendre au boulot ? Pourquoi est-ce qu'on continue à créer des zones franches qui créent des embouteillages de toute pièce ? Parce qu'on est c*ns ?

  • berard
    berard     

    si on pouvait éviter de se mettre dans la merdouille; on est ruiné et on continue à vouloir donner des leçons

Votre réponse
Postez un commentaire