En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Taxe de séjour: les palaces et les sites de locations bientôt mis à contribution

Mis à jour le
Les établissement de luxe, comme ici l'hotel Park Hyatt de Paris, devraient être plus lourdement taxés.
 

Dans un rapport sur la fiscalité touristique rendu ce 9 juillet, l'ancien ministre Eric Woerth (UMP) propose d’augmenter la taxe de séjours des hôtels haut de gamme. Et pour éviter les distorsions de concurrence, il propose aussi de taxer AirBnb et les autres sites de locations de courte durée.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • rascal
    rascal     

    c'est vrai qu' il nous manquait des impôts depuis quelques temps. On allait devenir bien trop riche !!!!

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    Des taxes, des taxes, des taxes, toujours des taxes.

  • Alison
    Alison     

    @JOSENTET, il y a erreur sur le site airBNB difficile de faire du black, l'argent est versé au propriétaire le lendemain de l'arrivée du vacancier, il faut déclaré un compte en banque qui est vérifié, après si la personne ne déclare pas ce revenu, il y a une tolérance pour un appartement privé habité par le propriétaire, le loueur prend un risque.
    Airbnb est je crois savoir en Irlande, donc la tva ne tombe pas dans les caisses françaises, et Booking est en hollande donc pareil.
    Vous avez par contre bien raison sur les assurances, recevoir chez soi et avoir une relation "commerciale" en cas d'accident grave, danger pour les 2 parties.
    Autre point litigieux avec déjà une condamnation récente, la sous location, un locataire qui s'arrondit les fins de mois en sous louant son appartement, si le propriétaire voit l'annonce et porte plainte, ça coute cher. Mais en période de crise, on comprend que bien des propriétaires louent à la petite semaine leur bien, quand à l'automne arrivent les taxes foncières and co toujours plus difficiles à régler ça met du beurre dans les épinards, le français moyen n'a peut être pas envie de louer mais plutôt besoin de cet argent, qui n'est pas sans risque (incivilités, dégradations, saleté, tout le monde n'étant pas beau et gentil).

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Ben oui, mais le taux global de taxes sur tout conduit à chercher les bons plans ou a renoncer à l'activité faute de rentabilité .... A terme ce n'est pas sain pour la collectivité qui ne s'y retrouvera pas et cela favorise ceux qui ont des rentes de situation garanties par l'Etat .tant pis pour les autres! jusqu'au jour ou ...

  • JOSENTET
    JOSENTET     

    Les locations, meublées, entre particuliers échappent aussi à la TVA et à l'impôt car souvent pas déclarées, aux règles de sécurité, d'assurance etc... Les bons plans de ce genre ont pour but principal d'améliorer ses revenus en faisant du "net", ou du black selon les cas. A terme ce n'est pas sain pour la collectivité qui ne s'y retrouvera pas et cela favorise ceux qui ont des possibilités..tant pis pour les autres! jusqu'au jour ou les abus fleuriront (si ce n'est pas déjà le cas avec les faux taxis, les faux covoiturages, les faux artisans etc...) et quelques déconvenues voir accidents.

Votre réponse
Postez un commentaire