En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal
 

La ministre de l’Écologie souhaite que l’arrêt de la centrale soit voté ce jeudi par le conseil d’administration de l’entreprise. Les administrateurs indépendants sont vent debout.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • alainBFM
    alainBFM     

    Ségolène Royal pense-t-elle à autre chose qu'à ses ambitions à l'ONU ? Comme elle s'appuie sur son activité lors de la COP21, la ministre veut à la fin de son mandat de ministre un succès "pour l'environnement" contre la centrale de Fesssenheim. Et ceci, rien que pour atteindre le poste dont elle rêve à la direction du PNUD, l'une des plus grosses agences de l'ONU...
    La protection de la planète a bon dos ! N'a-t-elle que des ambitions personnelles ?

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Alors !! les alsaciens qu'attendez vous ?

  • sclp
    sclp     

    C'est toujours 400M€ gratos dans la poche ! avec un Poutine, ce genre de chose ne pourrait arriver. Ha laxisme et complaisance quand tu nous tiens !

Votre réponse
Postez un commentaire