En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le TGV n'est plus la vache à lait de la SNCF

Mis à jour le
Le TGV a vu sa rentabilité chuter.
 

Miné par des dépréciations et une fréquentation en berne, le train à grande vitesse n'est plus la locomotive qu'il a autrefois été pour la SNCF. Ce qui oblige la société dirigée par Guillaume Pepy à trouver de nouveaux relais de croissance.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    "le tgv n'est plus la vache à lait"... mais les usagers de la sncf, SI !

  • Oshio
    Oshio     

    le TGV est bien plus cher que de prendre sa propre voiture. En plus, passage par paris presque obligatoire avec changement de gare !!! donc au lieu de faire 400km, vous en faites 700km ! et en plus de ça, vous n'êtes jamais certain d'avoir un train à l'heure, ou même un train tout court avec ces grèves à répétition. Ils confondent les journées de congés et les jours de grève, pour eux c'est un acquis, mini 2 semaines / an

  • look165
    look165     

    Inventons la Calèche à Grande Vitesse !

  • Les Sardines
    Les Sardines     

    Avec la hausse de TVA de 7% à 11% sur les transports: bonjour l'avenir !!!

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Le TGV est la négation du service public. Il a aspiré tout le pognon pour quelques privilégiés vivant dans des grandes villes au détriment de tout le reste du territoire laissé à l'abandon et aux syndicalistes en grève chronique.

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    sachant que les autres lignes ont été négligées depuis sa mise en service, ça n'augure rien de bon...

  • viklou
    viklou     

    Si le TGV n'avait pas autant de tarifs différents , il serait plus facile de l'emprunter .... Quant au transport ferroviaire depuis le temps que l'on en parle .... c'est l'arlésienne .Toujours plus de camions sur les routes .... qui polluent

  • CHAGA
    CHAGA     

    Le TGV va bien au delà de sa rentabilité comptable. Il assure à la France un niveau d'infrastructure, avec les voies rapides et les autoroutes, les aéroports (et malheureusement encore insuffisamment les ports et les voies fluviales) qui attire les investisseurs étrangers. Il faut continuer à mailler le territoire pour faire que toutes les grandes villes soient à moins de 4h du centre de Paris. Bien sûr il faut faire attention à ne pas trop artificialiser de terre agricoles et respecter au maximum la flore et la faune. Mais le Massif Central et le sud-ouest pâtissent de ce manque. Il faut aussi assurer les interconnexions à grande vitesse vers l'Espagne vers la Catalogne, le Pays basque et les Pyrénées centrale, ainsi que vers l'italie via Nice et entre Lyon et Turin. La France doit être tout autant connecter avec le Sud qu'avec le nord. Le Chemin de fer comme les voies fluviales ont un rôle majeur à jouer dans le transport de marchandise. L'état a eu tord de reporter ses efforts sur ces thèmes qui feront la France de demain et d'après demain, comme il a été stupide de privatiser les autoroute et de se priver ainsi d'une source de financement de nouvelles infrastructures.

Votre réponse
Postez un commentaire