En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Transports publics: Huchon craint "des hausses de tarifs insupportables"

Mis à jour le
La TVA sur les transports en commun passera de 7 à 10% au 1er janvier 2014.
 

La TVA sur les transports publics va passer de 7 à 10%, au 1er janvier 2014. Ce qui inquiète notamment Jean-Paul Huchon, le président de la région Île-de-France.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    La réponse se fera dans les urnes "les élections" CE SERA VOTE BLANC où ABSTENTION Y'en à marre ! des bassesses politicardes de droite ou de gauche

  • Jean Pointure
    Jean Pointure     

    tout vas bien c'est belkacem qui l'a dit...a la porte..

  • sarah040000
    sarah040000     

    quel menteur magouilleur qui ne prend pas ses responsabilités ce plein de soupe est à vomir !!et ses casseroles qui trainent lui aussi ..mais c'est bien lui qui prend décision des augmentations des tarifs de transports puisque c'est lui qui prend les décisions budgétaires sur les transports en Ile de France. Cette gauche est à vomir ils nous prennent pour des imbéciles ......et bien je préfère voter FN que Hollande !!!!pourri

  • Incroyable et merveilleux
    Incroyable et merveilleux     

    Quelle hypocrisie !!! Il est le président de la région ,donc le président du STIF ,syndicat des transports Île de France,qui détermine chaque année les orientations budgétaires des transports en île de France ,il décide également du développement des infrastructures des transports en langage code il s agit de l offre de transport donc c est lui qui décide de la fermeture de lignes ou de l ouverture de lignes . Et par conséquent il influence sur le nombre de salarié nécessaire a la RATP ou a la SNCF cela ne vaut naturellement que pour ce qui concerne le réseau Île de France.donc si il y a une stagnation des tarifs ou une très légère augmentation cela influera directement sur le prix du billet et le différentiel politiquement non correct sera prit sur les impôts des franciliens.c est ce que l on appelle la langue de bois ,bonne soirée a tous .

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    "répercuter le coût de la hausse sur les utilisateurs, ou diminuer leurs investissements?" - non une 3e voie, automatiser pour réduire le personnel ex-fonctionnaire qui doit coûter une fortune.

Votre réponse
Postez un commentaire