En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
UE: 55 milliards d'euros pour les banques en difficulté
 

Un accord a été trouvé entre le Parlement et le Conseil européen pour créer un fond de 55 Mds € qui servirait à apurer les comptes des banques en difficulté ou même en faillite. Une bonne nouvelle pour le contribuable.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

29 opinions
  • monde meilleur
    monde meilleur     

    Le nauséabond climat qui flotte depuis des années sur notre pays ne cesse malheureusement de s’enrichir à droite d’épisodes faits de scandales, de coups bas, tordus, d’élections internes truquées, d’argent qui sert à rémunérer les copains, de corruption, d’écoutes des uns et des autres, jusqu’aux réunions de l’ancien président de la République.La dénonciation de « pseudo-complot » après cela ne vise qu’à camoufler les faits. Et les faits sont d’une extrême gravité. Mais suffirait-il de s’en tenir là ? Non ! La corruption, les mensonges, le refus du débat d’idées et d’options politiques et économiques, la tromperie ne sont malheureusement pas une exclusivité de la droite et atteignent désormais la République au point de la mettre en cause. Dès lors que l’argent est devenu roi, que l’on a créé les conditions pour que le président de la République décide de tout, pour qu’il soit élu tous les cinq ans avant les députés, faisant ainsi dépendre leur élection de la sienne pour ensuite s’aligner sans coup férir sur les injonctions européo-libérales, la République est de plus en plus malmenée. Pire, le système nourrit désormais en son sein l’irrationnel extrémisme de droite, avec tous les dangers qu’il recèle, comme on le voit désormais depuis des mois. Le profond discrédit du président de la République, qui a laissé croire qu’il allait « inverser la courbe du chômage » et qui utilise l’argument du rétablissement des comptes publics pour mieux augmenter les impôts des moins fortunés, alors qu’il donne de nouveaux cadeaux à un grand patronat qui ne cesse d’en réclamer, sans contrepartie, ajoute encore à la décrépitude de la République mise à mal, car ses fondements dont ceux de l’égalité et de la justice sont sapés. La question d’un nouvel âge de la démocratie, d’une nouvelle République permettant aux citoyennes et aux citoyens de prendre leur destin en main doit être posée avec force. Elle devrait être au cœur des enjeux des débats politiques à venir. Elle s’y trouve dès les élections municipales à venir, à un moment où le pouvoir réduit les possibilités pour les collectivités territoriales de choisir librement leur destin en imposant des concentrations de collectivités et en réduisant leurs moyens financiers au nom du prétendu équilibre des comptes publics qu’imposent les traités européens.et maintenant …les banques…

  • Al Azar
    Al Azar     

    excuses, je me suis trompé de rubrique...

  • Al Azar
    Al Azar     

    Sapin, c'est lui qui a inventé : "le putsch VERBAL" ! on en tremble encore ! RIDICULE, monsieur ! Sortez nous de votre chapeau un autre lapin (euh...sapin) pour nous expliquer que votre courbe chômiste qui a pris la tangente !
    S'il est des mots qui tuent, le ridicule, lui, ne vous a pas tué ! Mais nous, on en est mort...de rire!

  • Al Azar
    Al Azar     

    ne vous laissez pas enfermer par votre idéologie, essayez de penser par vous même, sinon faites des copié-collés, ça fatigue moins les neurones !

  • Al Azar
    Al Azar     

    Ce fonds mutualiste sera abondé à hauteur de 30% par les banques Française, soit près d'1/3 ! C'est dire la puissance bancaire Française en Europe, ce dont nous devrions être fier ! Mais on préfère être fort au foteballe avec le PSG, non ? L'esprit d'entreprise n'habite plus nos compatriotes rétrécis à des horizons de fouteux ! Panem et circences et assistanat sont les hochets illusoires après lesquels on vous fait courir une fois endoctrinés au socialo-marxisme du pédagogisme ambiant qui a rendu vos cervelles malléables à une idéologie totalitaire arriérée d'un autre age.

  • Al Azar
    Al Azar     

    Comme moi, qui ne suis pas un assisté, en gagnant ma vie, ce qui n'est pas honteux ne vous en déplaise ! Je suis arrivé en France sans un cents en poche et je ne dois rien à personne, sauf à la France qui m'a accueilli généreusement en me donnant asile, ce dont je lui serai éternellement reconnaissant . Osez, osez, osez entreprendre au lieu de gémir sans cesse. Prenez vous par vos deux mains et avancez dans la vie. Arrêtez de succomber au syndrome d'Astérix, et à celui de la jalousie envieuse. Entreprenez !

  • BJP034
    BJP034     

    Il y en a des milliards par ci par là. "On ne nous dit pas tout". Même en France il y a du pognon mais pas pour les Français par contre : le Mali, le Centrafrique, l'Ukraine (4 ou 5 rafales).... etc... etc...la liste est longue.

  • Alain Le Grand
    Alain Le Grand     

    Tout le monde ne peut pas avoir la culture d'Al Azar qui nous prend pour des billes en plus.

    Al Azar, ils viennent des banques alors les 55 Milliards? Ou les ont elles trouvé ces 55 Milliards à votre avis?

  • Alain Le Grand
    Alain Le Grand     

    Ouais, encore une bonne nouvelle pour les contribuables. Va falloir les trouver les 55 Milliards pour ces crevures de Banque qui nous enflent à chaque coin de rue.

  • Al Azar
    Al Azar     

    Le poumon, le poumon, le poumon...disait Diafoirus ! L'europe, l'europe, l'europe, cause de tous vos maux ! L'exutoire à l'incapacité de nos pseudo-élites censées siéger à Bruxelles et dont l'absentéisme est scandaleux. Ce ne sont que des politiques recyclés, battus ou vieillissant que les parti casent pour faire de la place aux plus jeunes. C'est un mal Français ! FN, UMP, UDI, MODEM, PS, PC....tous atteints de ce mal honteux. Et vous vous plaignez ! C'est la faute au scrutin proportionnel de liste où les partis sont les seuls responsables et se moquent des électeurs, tous les partis avec ce mode de scrutin ! Peillon, Moscovitch, Alliot-Marie, Dati, Les Le Pen....tous sont à la soupe à Bruxelles où aucun ne travaille !
    Et ils vous font croire que les décisions, ils n'y sont pour RIEN ! EN EFFET ILS N'Y SONT POUR RIEN, car pour eux c'est seulement une sinécure là-bas!

Lire la suite des opinions (29)

Votre réponse
Postez un commentaire