En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les activités dans l'énergie d'Alstom et de General Electric sont complémentaires.
 

Le rapprochement entre le géant américain et le fleuron industriel français est de plus en plus plausible ce vendredi 25 avril. Mais cette opération est-elle vraiment stratégique pour les deux groupes?

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • EXPATHEUREUX
    EXPATHEUREUX     

    Et tout ceci pour cause de CHARGES SOCIALES TROP ELEVEES.
    Mais que ne ferait pas les socialos pour leur électorat immigré... Augmentation des alloc au 1er Mai ! Mes enfants n'ont jamais eu droit à RIEN, pourquoi, parce qu'ils sont bien français...

  • EXPATHEUREUX
    EXPATHEUREUX     

    Faudra le dire en quelle langue: TROP DE CHARGES SOCIALES pour donner aux immigrés (hausse au 1er Mai...) résultat : les stés françaises sont vendues petit à petit à l'étranger, comme PSA devenu CHINOIS...LVMH fabrication en ROUMANIE... ARCELOR en INDE... maintenant c'est ALSTOM et demain se sera encore une autre sté !

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Lorsque GE en aura fini avec Alstom, il ne restera qu’un squelette démembré dont les salariés seront remerciés (Cf. ARCELOR MITTAL). Tous les brevets iront aux États-Unis comme pour ceux de GEMPLUS…

  • Qoique
    Qoique     

    Une honte !
    ALSTOM bradé pour des billets de Monopoly que la FED imprime à tour de bras ?
    Après l'aluminium de PECHINEY, les aciéries d'ARCELOR, PUBLICIS, la moitié de Peugeot-Citroën, l'opérateur de telecom SFR, les ciments LAFARGE, la spoliation du patrimoine industriel français semble s'emballer.
    Après la perte de nos emplois sacrifiés sur l'autel de la mondialisation "heureuse", voici pour parachever l'œuvre de destruction le moment du hold up de la propriété de nos grandes entreprises, constituées lentemente et patiemment par les talents et les sacrifices de nos parents, mais dont le capital a été peu à peu phagocyté par les fonds de pension anglo-saxon sans aucune réaction de nos gouvernants, ce qui compromet les possibilités de résistance … De Gaulle doit se retourner dans sa tombe …

  • pierre75
    pierre75     

    C'est dramatique . Alstom est un de nos plus grand fleuron avec Areva et c'est notre futur en terme de rebond industriel et de politique energetique
    Le voir devenir sous traitant des US c'est desastreux
    II faut se battre pour garder cette entreprise stratégique et trouver d'autres partenaires européens mais pas americains

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    C'est bien a l'image de notre déclin, un pan de plus de l'industrie française qui va partir et sans doute disparaître a terme après la digestion de l'entreprise par nos amis américains.

Votre réponse
Postez un commentaire