En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Drone
 

Alors qu'on ignore toujours qui pilotait les engins ayant survolé Paris cette semaine, une entreprise française a trouvé une solution radicale pour se prémunir contre leurs intrusions.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • jupar
    jupar     

    Communication au top mais c'est du grand n'importe quoi, cette techno... ça ne fonctionne que si le drone chassé est en stationnaire, à moins de 30m et qu'il est plus petit que le drone chasseur. Ca fait beaucoup de conditions. Et il faudrait qu'il soit opérationnel au maximum dans les 5 mn après que l'intrus soit détecté
    En aéronautique, on apprend qu'à plus de 30m , les perspectives sont faussées et il sera impossible avec ce type de char d'assaut en aluminium d’être assez précis pour capturer quoi que ce soit.. les autres drones sont en général en carbone et beaucoup plus manoeuvrants.
    La DGAC considère les drones comme les avions, avec les mêmes contraintes, c'est à dire que pour un professionnel, avant de décoller, il y a une check list à respecter, la batterie à connecter, le fix à faire avec les satellites. Ca prend déjà 5 mn.
    La durée de vol d'un drone moyen est de 15 mn, autant dire que le temps pour le drone intrus, d'arriver sur zone, d'etre détecté et de repartir, le drone chasseur n'aura jamais le temps de décoller.
    Donc, dans la pratique, la démo de la vidéo est impossible à réaliser. Et il y en a qui y croient.. C'est de la même ampleur que les avions renifleurs. .

    Un truc pour amuser les gogos.. Financé par les pouvoirs publics. Tout est normal.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et oui et oui ...
    La babiole elle coute combien ?
    Allez quelques milliers d'euro, un vrai prix d'ami.
    Quand je pense qu'il est interdit de tirer sur ces saletés à coup de fusil de chasse, à 50 centimes la cartouche, franchement la solution elle est toute trouvée.
    Ah si seulement l'état avait à sa disposition des agents armés ... on pourrait appeler ça, je sais pas moi, par exemple "des policiers". Ou "des gendarmes". Voir encore "des militaires".
    Mais malheureusement rien de tout ça, alors va falloir acheter le nouveau proto de drone de chasse, évidemment :)

  • Google-109656135761612660139
    Google-109656135761612660139     

    Pilote de drone depuis plusieurs mois. Perso une course poursuite entre drone serait très dangereuse. Et vu la lourdeur d un tel drone. Aucune chance qu il puisse suivre ni même attraper un drone de type dji phantom. Projet inutile et fantaisiste. On a déjà du mal a intercepter des voiture sur le sol . alors en vol .... . surtout que les pilotes ont bien souvent un retour vidéo au sol et voit tout ce qu il se passe. Et le temps de sortir un tel drone . la batterie de celui dans le ciel sera déjà vide .

    Trop de raison pour dire que cette idée est déjà dans sa tombe.

Votre réponse
Postez un commentaire