En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Vivendi examinera la nouvelle offre de Bouygues sur SFR
 

Malgré les négociations exclusives avec Numéricable, le comité ad hoc du groupe présidé par Jean-René Fourtou examinerait dès ce 27 mars la nouvelle offre de Bouygues Telecom pour le rachat de SFR. Cette nouvelle offre prévoit aucun licenciement économique collectif pendant 36 mois.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Qoique
    Qoique     

    BOUYGUES a un projet industriel évident. C'est un opérateur français dont les salariés possèdent 25% des actions, qui paie ses impôts en France et dont la fiscalité est transparente.
    Le problème avec NUMERICABLE est de savoir (au delà des promesses) s'il s'agit d'un véritable projet industriel ou d'une simple opération financière de court terme pour faire le maximum d'argent.
    SFR est trop gros pour NUMERICABLE, sauf à s'endetter de manière excessive ou à "se payer sur la bête".
    Un autre opérateur étranger pourra ensuite facilement ramasser le tout par une OPA sur NUMERICABLE ou simplement le rachat d'ALTICE (au Luxembourg)
    L'actionnariat de NUMERICABLE n'est déja pas français :
    ALTICE, câblo-opérateur luxembourgeois détient 30 % des parts, devant Groupe CARLYLE, bastion du complexe militaro-industriel US avec 26 %, et la société britannique de capital-investissement CINVEN avec 18 %.
    L'actionnaire majoritaire d'ALTICE, qui détient 30% de NUMERICABLE, est NEXT Limited Partnership, une société écran basée à Guernesey (paradis fiscal anglais).
    Tout cela a plus les apparences de la spéculation que du projet industriel.
    Patrick Drahi a renié en 2013 sa nationalité française, et il serait dommage que le deuxième opérateur de télécoms français change lui aussi de nationalité comme par enchantement après une opération spéculative …

  • fifi0682
    fifi0682     

    examinez, examinez! si c'est bouygues, moi, je change tous mes forfaits ! Tous mes forfaits et ceux de toute la famille!

Votre réponse
Postez un commentaire