En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
120 000 festivaliers présents à Carhaix dans le Finistère, ont pu réalisés leurs achats à partir d'un bracelet connecté faisant office de porte-monnaie électronique.
 

Repas, boissons, T-shirts, nuitées de camping... Pour régler leurs dépenses, les participants à ce grand-rendez musical ont été contraints d'utiliser un bracelet connecté... à leur carte bancaire. Une obligation qui les a poussé à dépenser plus que les années précédentes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • lorely
    lorely     

    C est un sketch ?
    Ce bracelet une galère pas possible ! Tu fais la queue pour l obtenir puis tu refais la queue pour manger ou boire et tu galères parce que leur terminal ne marche pas et qu ils s'y reprennent à 3 fois pour t encaisser sans compter les bracelets ou la somme d argent à disparue ! Entre truanderie et obligation de se promener avec une énième puce , on régresse, enfin BFM TV la franchement merci pour la propagande

  • Samma
    Samma     

    Personne ne semble prendre conscience que cette technologie est l'arbre qui cache la forêt du contrôle total des individus par la finance !

    ATTENTION !

  • sunriz
    sunriz     

    Quelle honte d'écrire des mensonges pareil !!! Personne n'a été privé d'argent, j'ai réglé tous mes achats en liquides sans aucuns soucis !!
    Et puis on ne dépense pas plus puisque l'argent est remboursé à la fin du festival
    Et quand on reste 4 jours en tente, short et tshirt, et bien c'est très pratique de n'avoir pas d'argent liquides a manipulé et cela évite les pertes et vol, bref un torchon !!

  • momo05
    momo05     

    Je suis également effaré de lire de telles idioties écrites par un journaliste. Il était possible de charger et recharger son bracelet en argent liquide, autant de fois que nécessaire. Ce journaliste devrait vérifier ces sources avant d'écrire ses articles.
    Personne ne vous oblige à dépenser plus que vous ne le voulez.
    Quant aux nuitées il me semble que le camping est gratuit pour les festivaliers. Mais ceci est à vérifier.
    Sachez que les "Vieilles Charrues" font travailler les commerçants et artisans locaux.
    Pour ma part, j'avais créé un compte moneiz, via internet, et j'ai trouvé ce système très bien, et je n'ai pas dépensé la totalité de la somme créditée.

  • Fanta29
    Fanta29     

    Bonjour, tout d'abord je ne pense pas que vous avez été présent lors du festival pour avoir écrit cet article... Pour recharger ce badge, il était possible d'utiliser des espèces. Il était impossible de dépenser plus que ce que l'on a mis sur son bracelet. Le seul problème notable reste la liaison à faire entre un compte créé sur internet et une puce quand on arrive sur le festival. Mais comme toute première fois, il peut y avoir quelques loupés. Pour finir, demander aux festivaliers si ce système pose problème, pour avoir été bénévole dans un point Moneiz, je n'ai eu que de rares critiques et l'ensemble des festivaliers sont satisfaits car le système est rapide (plus de file d'attente au distributeur) et permet de ne pas avoir trop d'argent "réel" sur soi. La prochaine fois, essayer de faire un article avec de meilleures sources au lieu de dire des inepties, merci...

  • santaapolonia
    santaapolonia     

    boycotte de cette industrie du loisir puisqu'il ne vende presque plus de cd dvd tout se fait sur le net a moindre cout les loisirs c'est bien mais defendre nos droits pour que tout le monde a acces a la culture je suis d'accord mais les festivales n'ont jamais amenés une culture personnelle

  • Gabuzo06
    Gabuzo06     

    En plus de faire travailler des bénévole "à l'oeil", la grosse machine de ces Vieilles charrues a trouvé le moyen de gagner encore plus d'argent.
    Tous ces "festivals" ne méritent plus ce nom et ce sont tout simplement des rouages financiers de l'industrie du loisir.

  • 109600
    109600     

    La tonte des moutons passe à l'ère électronique.
    Et en plus ils en redemandent !

  • Clémence
    Clémence     

    BFM me déçoit de plus en plus : pour moi il s'agissait d'une source d'informations fiable mais depuis quelques temps, j'ai trouvé des fautes et/ou des inexactitudes dans tous (ou presque) les articles que j'ai lu ! En ce qui concerne celui-ci, le titre négatif laisse entendre que le festival a volé les festivaliers. J'étais l'une d'entre eux et je peux vous assurer qu'on ne m'a pas privée de mon argent liquide et même en ne possédant pas de smartphone et en allant sur le site sans carte bancaire j'ai réussi à me nourrir ! De plus, ne pas préciser dans l'article qu'il est prévu que tous les festivaliers soient remboursés de leurs euros non dépensés donne un aspect encore plus négatif de ce système !

  • pureedepois
    pureedepois     

    lamentable, 200€ minimum ! Si ça c'est pas du racket il faut m'expliquer ce que c'est le racket !!!!

    Mandar
    Mandar      (réponse à pureedepois)

    C'est marqué 200 "Maximum", pas minimum !!! Donc ce n'est pas du racket ;)

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire