En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le conflit entre les VTC et les taxis est loin d'être fini.
 

Cinq entreprises de voitures de transport ont appelé à une manifestation éclair ce 21 juillet, à 14h00 à Paris. Ils protestent contre l'amendement, ajouté à la dernière minute à la proposition de loi Thévenoud, qui les obligerait à retourner à la base après avoir déposé leur client.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • Georges COURTELINE
    Georges COURTELINE     

    Tout à fait d'accord avec Didou69, j'ai omis de préciser que seules les boulangeries ayant obtenu le macaron 'Stop VTC" pourraient faire office d'arrêt pour lesdits VTC.
    Effectivement, la fédération de la boulangerie peut être associée (mais quid des boulangers-patissiers ??? - il faudra prévoir une commission patronée par le ministère des sports ). Pour les charcuteries et les boucheries, je suis plus circonspect car il faudrait aussi associer les services vétérinaires pour choisir ceux dont le taux de graisse ne dépasse pas un certain seuil qui serait bien sûr variable selon les arrondissements. Pour le chant, une commission sera absolument nécessaire pour redéfinir les paroles avec de éminents spécialistes issu du CNRS et de l'ENA.

  • didou69
    didou69     

    Georges COURTELINE propose une solution intéressante qu'il faut absolument faire examiner par une commission ad hoc, puis pour la mise en oeuvre, faire l'objet d'un observatoire. Un terrain d'entente doit bien sûr être trouvé avec la fédération des boulangers pâtissiers, et pourquoi pas inclure dans ce projet les boucheries charcuteries. Avant de lancer ce programme il faut également changer les paroles de la Marseillaise qui est un chant assez peu bisounours et qui ne colle plus avec l'image que notre pays donne, un chant de type multiculturel, égalitaire entre tous et dans le respect des minorités et asexué devrait faire l'affaire.

  • Kamalen
    Kamalen     

    Ces "entreprises obsolètes" ont organisé et continuent d'organiser elles-même le prix, cher, du privilège d'exercer à travers le marché des licences. Obtenue par l'Etat, la licence de taxi ne coûte presque rien.

  • Georges COURTELINE
    Georges COURTELINE     

    je vous propose plutôt que de retourner à son point de départ, que le chauffeur de VTC, après chaque course, s'arrête devant une boulangerie, sort de son véhicule et sur un seul pied en équilibre, chante la marseillaise trois fois. Ainsi, on pourrait créer des emplois de profs de yoga pour tenir en équilibre, des profs de chants et surtout des fonctionnaires pour valider l'équilibre et le chant pour délivrer des nouveaux permis dont la validité pour être de 3 mois et ceci étant bien sûr 2 étapes. Il ne faut pas simplifier outre mesure. Et pour éviter toute fraude, le chauffeur de vtc devra se filmer et publier la vidéo sur une plate-forme créé spécialement par le ministère du logement (ben oui pourquoi pas le logement ..) et tout une armée de fonctionnaires pour regarder les vidéos et pour bien vérifier que le chauffeur chante bien 3 fois la marseillaise en équilibre.
    Ce n'est qu'une idée, et je pense qu'on peut en trouver d'autres toutes aussi intéressantes. Comme quoi, quand on veut, on peut !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et bien, qui se souvient de l'époque où Hollande dénonçait les clivages et les grèves en France ? En se présentant, lui, comme le Président de tous les Français ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Parce que ces "entreprises obsolètes" ont payé, cher, le privilège d'exercer ?

  • Marvin971
    Marvin971     

    Pourquoi l'état s'évertue t'il a vouloir nourrir des entreprises obsolètes en les forçant à innover au lieu de laisser celles qui innovent le faire? Ils sont quand même compliqué les gars... Un petit coup de coeur pour les entreprises qui s'engraissent de manière indécente sur le dos du contribuable peut être? Et oui, on aime ceux qui nous ressemble

  • David Genois
    David Genois     

    Si le prix des courses en taxi à Paris était plus raisonnable !
    Mais non ! Pour faire tourner le compteur et faire payer le pigeon, les taxis parisiens n'hésitent pas à prendre des axes encombrés et à rester dans les embouteillages, alors que des itinéraires plus rapides sont disponibles !
    J'ai testé la chose......

  • Arthus
    Arthus     

    "Le texte vise à répondre à "l'urgence de poser des règles du jeu pour l'exercice du métier des VTC" mais aussi "moderniser la profession de taxi", en tuant les VTC car pas de maraude ni de réseau... On marche (car pas de taxi à l'heure du déjeuner bien sûr) ... sur la tête ! Pauvres usagers pieds et mains liés à ce service d'une autre époque...

  • mortderire
    mortderire     

    Non, la croissance n'est pas là! Il n'y a plus d'investissement et plus d'embauche. Ce que je vois surtout chez les chefs d'entreprise, c'est de l'attentisme, de la méfiance. La situation économique du pays est catastrophique. Pour paraphraser François Fillon, je dirais que si la France était une entreprise, elle ne serait pas en dépôt de bilan, elle serait proche de la mise en liquidation". L'analyse est de Pierre Gattaz. Le patron du Medef dresse le portrait d'une France abîmée ce lundi dans le Figaro.

Votre réponse
Postez un commentaire