En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les aides agricoles ne seront pas concernées par les restrictions budgétaires
 

PARIS - Les aides aux agriculteurs seront maintenues malgré les restrictions budgétaires décidées par le gouvernement, assure le ministre français de...

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • bvdc
    bvdc     

    Bonjour à tous

    Je suis exploitant agricole au sein d'un Gaec avec deux de mes frères. Nous exploitons 285 ha. Nous sommes dans une région ou les potentiels de rendement sont limités puisque en moyenne pour du blé par exemple le rendement moyen est de 48 qx/ha. C'est aussi cela l'agriculture, il n'y a pas que de la Beauce en France.
    Pour info l’an passé notre revenu a été de 57 €/ha soit environ 5400 € par associé. Alors oui nous touchons des primes, mais posez vous la question de savoir à qui elles profitent puisque malgré l’enveloppe de Bruxelles nous n’arrivons même pas à payer notre travail et encore moins les investissements nécessaires pour produire.
    Autre info si je fais la moyenne du revenu 2006-2007-2008 et que je la prends pour référence alors mon revenu 2009 est en chute de 82 %. Voilà la réalité de la production céréalière en zone intermédiaires.
    Le plus dur à comprendre c’est la jalousie qui s’exprime chez nos concitoyens … s’ils savaient vraiment ce que nous vivons …
    Je suis aujourd’hui un citoyen de seconde zone, et c’est un sentiment très partagé dans la profession.
    Malgré tout sachez que l’agriculture française est compétitive et riche, seuls les agriculteurs vont mal, pour le plus grand bonheur des intermédiaires qui n’en font même pas profiter les consommateurs.

    Bruno A+

  • flagada
    flagada     

    Les agriculteurs..ok..et les autres travailleurs...ce sont des cons ?

  • OuLaLA*33*
    OuLaLA*33*     

    vive la perfusion....

  • eugène1
    eugène1     

    on continue d'augmenter la dette pour faire plaisir aux plus favorisés.La plpart des agriculteurs ne sont pas malheureux et ce sont ceux qui auraient besoin le plus d'aide (les petits agriculteurs de montagne) qui en touchent le moins;alors que les gros céréaliers touchent des centaines de milliers d'euros -ils achétent des tracteurs qui coutent plus cher qu'une Ferrari et roulent dans des grox 4x4.Certains ont même des hélicopteres.

Votre réponse
Postez un commentaire