En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Alain Juppé: " la fiscalisation des allocations familiales est une solution"

Mis à jour le
L'ancien Premier ministre est favorable à des coupes dans les dépenses sociales
 

Interrogé ce mercredi 6 mars sur RTL, l'ancien Premier ministre a estimé nécessaire de couper dans les dépenses, et s'est déclaré favorable à la fiscalisation des allocations familiales, réforme qu'il avait envisagée lorsqu'il était à Matignon.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    [Contenu Modéré]

  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    Et si on commençait par le problème du cumul des mandats et bien sur celui du cumul des rémunérations .si un élu veut exercer un second mandat il à qu'à le faire bénévolement, pourquoi l'en empêcher. Mais ça c’est de l’utopie. Nos élus sont avides de pouvoir et d argent.si on les écoute, c’est par pur altruisme qu ils cumulent les mandats.

  • Raymond
    Raymond     

    De plus, contrairement à vos affirmations, la préférence nationale n'existe pas en Suisse, et demandez aux habitants vivants dans les villes frontalières à la France,Allemagne, Italie, eux qui se retrouvent au chômage parce qu'ils ont des salaires nécessaires pour vivre dans leur pays, ce qu'ils pensent des étrangers venant y travailler pour la moitié de ce salaire, ce qu'ils pensent de la préférence nationale ? Eh bien, la même chose que vous avec vos réfugiés économiques du sud où de l'est. A bon entendeur....

  • Raymond
    Raymond     

    Nul n'est prophète en son pays. En Suisse, nous avons malheureusement aussi nos " petits" Hollande, et dans bien des cas, comme en France d'ailleurs, il vaut mieux être à l'assistance publique que d'essayer de faire l'effort de s'en sortir soit même. Cela dit, Ayrault a un sacré culot de se référer à la Suisse et à sa démocratie, Lui qui ne veut pas laissé les Français s'exprimer par votation populaire sur le mariage pour tous.

  • Rejane Vauvert
    Rejane Vauvert     

    trop de gens font des enfants pour les alloc et ne profite pas aux enfants tabac alcool désolé voila les déficits !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Hollande007
    Hollande007     

    Oui limiter le versement des alloc au seuil de renouvellement de la population ou un peu plus, mais au maximum a 3 enfants. Limiter aussi son versement aux detenteur de la nationalite francaises. limiter d ailleurs toute aide sociale et medicaleau Francais. ce serait tres bien.
    Inspirons nous de la suisse, comme le suggere Ayrault, et mettons en place une preference nationale!

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Et si on commençait par fiscaliser à due proportion les revenus des parasites, ceux qui ont décidé de faire de la politique un métier, et qui n'obtiennent aucun résultat depuis des lustres en dehors de l'accroissement des dettes et des déficits ? Et qui ne craignent pas plus le "licenciement" que le pouvoir des urnes, tant ils ont verrouillé le système... Fiscalisons qu'ils disaient, mais les autres ! Et l'exemple venant d'en haut ? Une légende d'égoïstes.

  • trabucaire
    trabucaire     

    il faut arrêter les alloc à 3 enfants,système pratique et moins couteux que toutes ces usines à gaz,la retraite à 65 ans pour tous,

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    et bientôt, si ce n'est déjà, il vaudra mieux vivre de l'assistanat que du travail !!! c'est une avancée de la gauche

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    c'est encore un coup bas pour les classes moyennes !!! ça suffit

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire