En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président du collectif « Sauvez les abeilles », Giovanni Gaudoux
 

Sur le modèle des «pigeons», les opérateurs privés de l'assurance santé manifestent ce lundi contre l'accord national interprofessionnel, qui selon eux va favoriser les complémentaires santé gérées par les partenaires sociaux, à leurs dépens.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • LORRAIN84
    LORRAIN84     

    Depuis le 1 er janvier et après un accord de branche, jai une protection santé digne de ce nom.Pendant 30 ans, j'avais la chance de payer cher, très cher la protection santé de ma famille, et d'avoir des rembourssements médiocres....Le marché est ainsi fait.
    J'ai vraiment l'impression d'avoir été un pigeon finançant les mutuelles de groupes de gros assureus, banquiers, mandataires etc.

  • Jej
    Jej     

    L'ANI (accord national interprodffessionnel) prévoit l'obligation pour toutes les entreprises d'offrir une mutuelle à leurs salariés (c'est à dire une complémentaire santé). Le Parlement a décidé de rajouter à ce texte le fait que les partenaires sociaux décideraitent par branche l'assureur de toutes les entreprises. C'est la fin de la concurrence. Cela signifie que l'asuré n'aura plus jamais le choix de son assureur. De même l'entreprise devra payer sans jamais pouvoir faire jouer la concurrence sur les prix et les prestations. Encore des arrangements entre "amis" !!! La fin de la concurence conduira ici nécessairement à une hausse des prix et à une baisse de la qualité des prestations. De plus selon le profil de l'assuré ce n'est pas la même garantie qui convient aux uns ou aux autres...

  • 2017 UNE AUTRE VOIE UN AUTRE VOTE
    2017 UNE AUTRE VOIE UN AUTRE VOTE     

    +1

  • TOURLOUROU
    TOURLOUROU     

    Tout le monde dit qu il faut faire des efforts mais des que l on touche a sa corporation,c le mur des lamentations.
    Et plus ils se gavent plus ils pleurent si on leur demande de faire des efforts.

  • ladenrée
    ladenrée     

    Bruxelles, le vrai pouvoir (France 5 30/04/2013)
    Vidéo à voir absolument
    Je vous conseil a partit de 12 mn 40 sc
    Pour les plus courageux 48 minutes édifiante.
    http://rutube.ru/video/813aa7e00b058c93a88ff4b890919600/

  • ketchup
    ketchup     

    vous revez si vous croyez qu'ils vous laisserons une part du gateau ??? et oui les fumeux syndicats anti riches vous voila servis les veaux ..???
    le grand menage commence on se paye sur la bete tant pis pour celui qui va payer du moment que les autres gardent leurs avantages ????
    comme quoi ceux qui sont sencés vous representer finissent toujours par vous trahir simple bon sens humain ???? et devinez qui a signé la cfdt filiale du parti socialiste et oui d'une pierre deux coups pas belle la vie en rose quand à sarkozi qui a effectué les lois sur le regroupement des syndicats il a ouvert la boite de pandore ???
    EN ATTENDANT QUI VOUS REPESENTENT PERSONNE ??? MARRANT NON
    vous recoltez ce que vous semés moi je moi je moi je la morale de l'histoire ceux qui ont virés les citoyens sont virés à leur tour marrant non ???
    slts de ketchup

  • sjunin
    sjunin     

    Juste pour infos, et au détour de votre message (je suis courtier indépendant) le patron de MALAKOFF MEDERIC est ...est ....est Guillaume SARKOZY le frérot

  • encore!
    encore!     

    Tout le monde sera concerné d'une manière ou d'une autre. Des gens se lancent dans une activité pour sortir du chômage et non plus (pour la plupart) par défi ou envie. Aprés quelques années, on leur dit : "vous n'avez qu'à..." et on les met dehors, dehors de leur propre activité qu'ils ont créée.
    Ces gens se battent pour la sauvegarde de leur activité et on les leur en prive. L'accord du 11 janvier dernier va à l'encontre de ces entrepreneurs tout en favorisant les salariés (ok sur la forme mais pas sur le fond).
    Ils demandent simplement à préserver leur change de pouvoir proposer eux aussi une mutuelle de groupe.

    La plupart des gens ne savent pas que les instituts de prévoyances (AG2R LA MONDIALE, MALAKOFF MEDERIC, ...) seront les seuls bénéficiaires alors qu'ils n'en ont pas besoin : ils vont dépouiller les plus petits pour alimenter les plus gros.

  • tristpays
    tristpays     

    de la chance car lorsque j'étais en activité on m'a obligé de supprimer ma mutuelle privée

  • balditatitou
    balditatitou     

    GAGNER LE BEURRE ! l'argent du beurre , et la culotte de la crémière ,ces gents veulles tout , des rapaces

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire