En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La réduction du plafond du quotient familial a rapporté 554 millions d'euros en 2013.
 

La réduction du plafond du quotient familial a rapporté 554 millions d'euros à l'Etat l'an dernier, selon un rapport parlementaire cité par Les Echos ce mardi 29 juillet. Le nombre de foyers touchés, lui, a dépassé le million.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • fifi0682
    fifi0682     

    les socialistes sont donc contents! ils ont réussi à faire payer les petits ménages! ceux qui constituent leur électorat! y'a vraiment de quoi êtres fiers "prendre de l'argent aux pauvres", c'est digne du pS!

  • Colombe233
    Colombe233     

    Même les soldes de cet été ne fonctionnent pas ! Comment les commerces vont vivre dans l'année ? La coube du chômage va être inversée comme rêve notre président ?

  • elvira
    elvira     

    "Les riches contribuables ont tout loisir de dissimuler leurs fortunes à l'abri du secret bancaire suisse ou dans des trusts domiciliés à Jersey"... Tout en bénéficiant des services de soins, des écoles etc.... Et on fait quoi là !? Rien ! Evidement, ceux sont ces mêmes personnes qui nous gouvernent ! = Allez y baissez le quotient familiale, augmentez les impôts de la "basse couche"... "Diviser pour mieux reigner" ne durera qu'un temps....

  • PC1450
    PC1450     

    la formation de nos têtes pensantes à l'ENA est une vraie réussite.Ils appliquent à la lettre toutes les méthodes et surtout celles qui démotivent les français dans leurs envies de travailler et profiter de leurs choix. Grand merci à 61 ans j'ai le pêche, des projets ,des futures embauches à faire, et de la valeur ajoutes pour mon PAYS , de l'argent mais je stoppe mon job . Trop c'est trop. Merci les dogmatiques de la fiscalité

  • passcalou
    passcalou     

    Bonjour Provencal le gaulois,
    Je suis inscrit sous ma véritable identité, BFMTV peut facilement vérifier mes propos. Ce que j'explique est scrupuleusement vrai et touche tous les handicapés et ce n'est pas nouveau. Cette situation a commencé après le décret de loi n°2010-1403 du 12 novembre 2010 et le nouveau calcul de l'AAH....
    Les handicapés sont les seuls dont l'état profite d'un manque de statut pour se faire du fric, je n'y peux rien, et là encore, ce n'est pas nouveau. Aussi, avant de dire que je raconte n'importe quoi, renseignez-vous un peu, au moins un minimum. Si j'avais eu des actions ou autres, comme vous dites, vous pensez que j'aurais eu des droits AAH (Allocation Adulte Handicapé) ? Vous rêvez ou vous ne connaissez rien à la situation des personnes dans cette situation. Cordialement.

  • provencal le gaulois
    provencal le gaulois     

    @pascalou : vous racontez n'importe quoi ou alors oubliez de nombreuses choses (vente d'actions ou autre) pour justifier ce montant d'impôt, exposez votre cas en entier ou ne venez pas faire croire des faussetés

  • Colombe233
    Colombe233     

    Et oui, je ne suis pas surprise du tout par votre situation. Et après, on dit que l'INSEE a publié les chiffres sur la consommatiion qui n'a pas encore évolué !
    OUI TRISTE FRANCE !

  • passcalou
    passcalou     

    Bonjour,
    Je vis en couple depuis 20 ans.
    En 2013, ma femme avait la même retraire qu'actuellement, à savoir 1610 euros mensuels et devait s'acquitter de 50 euros d'impôts tous les mois. Handicapé, je bénéficiais de l'AAH qui était d'un montant de 738 euros par mois, auxquels il fallait ajouter 100 euros d'APL.
    Soit un total de 2340 par mois avec des charges totales de 1322 euros. Il nous restait donc, pour manger, payer l'essence, s'habiller et s'offrir un peu de bon temps, 1018 euros par mois, soit 203 euros par semaines.
    Fin 2013, en octobre pour être précis, notre situation financière a basculée... Depuis début 2014, ma compagne touche toujours sa retraite de 1610 euros par mois, mais les impôts sont désormais de 150 euros chaque mois.
    Quant à moi, toujours handicapé, sachez que l'AAH, dont je suis bénéficiaire, a été très nettement revue à la baisse et notre allocation logement totalement supprimée. Je touche désormais 248 euros par mois.
    En quelques mois, nous avons tout perdu. Notre niveau de vie est désormais de 1858 euros pour des charges totales d'un montant de 1422 euros. Il nous reste donc, pour vire, manger, s’habiller et payer l'essence... la modique somme de 436 euros par mois, soit 87 euros par semaine.
    "Savant calcul" pour plonger beaucoup de français dans la pauvreté.
    Triste France.

Votre réponse
Postez un commentaire