En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Baromètre BFM Business: le pacte de responsabilité ne convainc pas les Français

Mis à jour le
La dernière vague du baromètre BFM note une baisse de confiance des Français en l'économie
 

La dernière vague du baromètre BVA BFM Challenges Axys Consultants montre une nouvelle baisse de confiance des Français. S'ils approuvent le pacte de responsabilité, ils doutent de son efficacité en matière d'emploi. Quant aux baisses d'impôts, ils souhaitent que ce soit pour les leurs!

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • epidermique
    epidermique     

    Qui évade sa fortune? Qui relance la machine économique avec un pouvoir d'achat plus conséquent? Tout est dit.

  • fifi0682
    fifi0682     

    l'idée est bonne mais pas pour être mise en place par les socialistes! ils font trop du n'importe quoi et n'aboutissent jamais à un travail fini! Tout ce qu'ils font n'est que façade!

  • Brisset Marc
    Brisset Marc     

    si ont veut affiner BAISER LES PARTICULIERS ET LES ENTREPRISES # AVANT# LES IMPOTS.

  • Brisset Marc
    Brisset Marc     

    Une énorme faute d'orthographe dans ce titre,================ Baisser les impôts des particuliers avant celui des entreprises=========il y a un S de trop et une inversion de mots, et une faute de frappe============= dans l'ordre cela donne =================================BAISER LES PARTICULIERS ET LES ENTREPRISES AVEC LES IMPOTS.

  • FLIBUSTE
    FLIBUSTE     

    PAS ETONNANT QUE LE PEUPLE N'AI PAS CONFIANCE : Pour les ménages, le gouvernement réfléchie comment mieux nous baiser. De manière à "PLUMER L'OIE POUR OBTENIR UN MAXIMUM DE PLUMES POUR UN MINIMUM DE CRIS". Comme cette loi qui du jour au lendemain en juin 2014 va taxer les travailleurs frontaliers de 8 à 13% de leur revenu brut annuel. Qui accepterait ça les salariés de la SNCF, d'EDF, les élus, les fonctionnaires, les journalistes ? Aux BONNETS ROUGES FRONTALIERS, ce ne sont pas les postes frontières qu'il faut bloquer. Ca énerve les suisses qui n'y sont pour rien et leur donne une mauvaise image des frontaliers. Il faut bloquer les autoroutes et les routes d'accès aux stations de skis françaises, particulièrement quand les parisiens sont en vacances!!! Là, peut-être que la presse parisienne se préoccupera de cette injustice incroyable et de la lâcheté de ce gouvernement à ne pas s'attaquer aux véritables privilégiers. Le frontalier est donc une sorte d’immigré quotidien qui va chercher « la croissance et la richesse avec ses dents » pour la ramener en France et enrichir son pays. Il gagne bien sa vie, ne se plaint pas mais travaille en moyenne 42,5 heures par semaine, 4 semaines de congés par an, la retraite à 65 ans, 9 jours fériés par an, environ 3 heures de transport par jour, etc... A BON ENTENDEUR POUR CEUX QUI PARLENT DE SOLIDARITES !!! FAITES EN DE MEME ET PEUT-ETRE L'ECONOMIE FRANCAISE SE PORTERA MIEUX ?!!

Votre réponse
Postez un commentaire