En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Evaluer son bien immobilier en ligne pour ses déclarations fiscales sera bientôt possible.
 

Estimer le prix de sa maison ou de son appartement en ligne : voilà ce que va bientôt proposer le ministère de l'Economie aux particuliers. Objectif officiel: les aider dans leurs déclarations fiscales. Mais quid des contrôles fiscaux?

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • alex30000
    alex30000     

    @charlequinattendplus. Votre blague est mortelle (du moins j'espère pour vous qu'il s'agit bien d'une blague) mais elle reflète parfaitement la réalité. Depuis quelques années, nous assistons à un phénomène qui s'amplifie sans cesse, c'est de cette manière qu'ils s'approprient des villes à bon prix. Ils se mettent à plusieurs pour acheter à son prix une première maison à la vente dans un lotissement, et une fois installés dans le quartier, ils font la révolution pour que tous les voisins partent et mettent leurs maisons à la vente. Le problème, c'est qu'à ce moment là, les maisons voisines ont perdu plus de la moitié de leur valeur et ils se proposent alors de vous les acheter, mais au prix qui leur convient. La banque d'islam (http://www.labanqueislamique.fr/Groupe%20570.htm) leur fournit tous les moyens pour acheter. C'est comme cela que de nombreuses familles françaises pensant investir pour leur avenir et celui de leurs enfants se retrouvent dans des situations financières catastrophiques en revendant leurs biens à pertes avec des crédits qu’ils continuent à payer malgré la vente de leur maison. Ils conquièrent de cette manière les quartiers, les villes, les mairies, …

  • valgego
    valgego     

    Eh oui ,vous avez tout résumé et avec beaucoup d'humour , ils ont la manie du formatage , si encore ,il pouvait être suivi et appliqué . Le problème est bien que la parano du contrôle permet toutes les formes de taxation , mais aussi toutes les formes de tricherie . Par contre le problème du logement reste entier ,simple tentative de diversion .

  • charlesquinattendplus
    charlesquinattendplus     

    La maison de mes voisins s'est vendue récemment, et le nouvel acquéreur nous a invité pour sa crémaillère, histoire de faire mieux connaissance, car nous avons eu l'occasion de nous voir déjà, c'est moi qui leur ai signé l'acte d'achat de leur maison, je suis notaire. Nous avons exactement les mêmes maisons, situées dans une zone résidentielle, vraiment un coin paradisiaque à 10 minutes du centre ville. Donc ces nouveaux voisins sont adorables, c'est un jeune couple d'algériens, bonne situation tous les deux, ils vont bientôt avoir un enfant. Nous avons passé une soirée formidable en leur présence, ça me rassure, c'est toujours délicat lorsqu'on ne connait pas trop sur les voisins que l'on va tomber, là, ce n'est que du bonheur. Lorsque le mari nous a raccompagné sur le perron, en partant il me dit : - "Au fait, tu sais (ah oui, j'ai oublié de dire, on se tutoie) que ma maison vaut le double du prix de la tienne ?" - "Ah bon ? Mais pourtant ce sont les mêmes !?!" - " Bin oui, ma maison est à côté de celle d'un notaire, la tienne est à côté de celle d'un arabe !" :))

  • valgego
    valgego     

    Cela risque d'être bien compliqué pour accoucher d'une souris . D'une région à une autre des écarts du simple au quadruple , à l'intérieur des régions idem ,à l'intérieur des villes selon le quartier idem ,et selon les migrations d'une année à l'autre idem . En fonction des permis de construire , la préfecture connait les caractéristiques de la maison ,le marché fluctue en fonction de l'offre et de la demande . L'auto -évaluation par un particuliers de son propre bien est sujette à surestimation s'il veut vendre et sous estimation s'il divorce (par exemple ) et sera dans tous les cas contestée. Certains sites sur internet proposent gratuitement ce genre de service ,mais cela semble bien insuffisant pour un minimum de crédibilité .

  • alex30000
    alex30000     

    La décentralisation et le regroupement des communes en mégapoles nous réservent des tonnes de mauvaises surprises. Français propriétaires, préparez vous à envoyer les mains au fond des poches. Le gouvernement veut construire plusieurs millions de logements sociaux pour son électorat, il va falloir payer tout ça :(

  • alex30000
    alex30000     

    J'avais lu il y a une vingtaine d'années, un article sur une revue financière, qui expliquait qu'en 2020, les français propriétaires de leur habitation n'auraient plus les moyens suffisants pour payer leurs impôts. Nous y allons gentiment mais sûrement.

  • flow
    flow     

    Ce dispositif permet entre autre d'avoir la main mise sur le prix de l'immobilier.
    Meme si ce dispositif n'est qu'a titre indicatif, il sera certainement utilise dans l'estimation des biens immobiliers des particuliers, courtcircuitant les agences immobilieres.
    Mais cette regulation aura surtout pour effet d'eviter une speculation des valeurs immobilieres ayant mis a mal bon nombre d'americains en 2007.
    Mais vous avez l'air trop intelligent pour le comprendre ...

  • jojobbb
    jojobbb     

    Bien dit incroyable et merveilleux ! Big brother s'installe partout !

  • felicie
    felicie     

    Le plus beau, c'est qu'une majorité de français serait, selon certains sondages, favorable à l'impôt sur la fortune, qui nécessite de la part des contribuables concernés, ou susceptibles de l'être, une véritable mise à poil qui facilite le travail aux polyvalents du fisc.. Mais tous les français propriétaires de biens paient, apparemment à leur insu, un impôt sur la fortune intitulé "taxe foncière" ! Et comme cette dernière n'est pas basée sur une mise à poil détaillée, voilà qu'arrive le moyen pour l'Etat de vérifier où il peut gratter plus d'impôt : sur le foncier, sur les successions, sur les évaluations des plus values, etc... On nous le présente comme un service qu'on nous rendrait, mais ça deviendra sans tarder obligatoire, plus lourd, plus contraignant, et tout le monde aura ainsi son ISF ! Il faudra refaire le sondage, pour voir si le pourcentage de oui pour l'impôt bête et méchant réservé aux "riches", reste majoritaire ou non !

  • skyraider
    skyraider     

    Faut pas être assez con pour se laisser piéger. Une fois que vous aurez consulté le site on vous ressortira la consultation avec la date et l'heure pour vous appliquer des pénalités de mauvaise foi.

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire