En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
"La CFDT est un interlocuteur exigeant et constructif" a déclaré Laurent Berger.
 

Le numéro un de la CFDT a demandé au gouvernement, ce 12 avril, de ne pas sacrifier la lutte contre la pauvreté dans le cadre de son plan d'économies et de respecter la hausse des minima sociaux prévue le 1er septembre.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    La CFDT étant cul et chemise avec le PS, je ne vois pas pourquoi cette demande ?

  • Dumo
    Dumo     

    La pénibilité, même les représentants de syndicats ne savent pas ce que ça veut vraiment dire ? s 'ils le savaient ils élaboreraient un travail sérieux pour établir une liste des professions pénibles avec risques et conséquences précis ! et feraient un rapport sérieux puis médiatisé, imprimé et adressé a tous les citoyens , et déposé auprès du Ministère normalement chargé du Dossier des Retraites ! Car jusqu' a aujourd' hui la reconnaissance de la pénibilité est une moquerie insultante : pour pouvoir prendre sa retraite plus tôt, qui aura les moyens de se racheter des trimestres ou de demander a son employeur une reconversion a un poste plus adapté ??? alors que dans la plupart des petites et moyennes entreprises il n' y a pas de postes libre pour ça, petit rappel Messieurs Dames , dans le Privé on fonctionne pas comme dans le Public ou dans ce dernier on peut créer des postes inutiles ou inefficaces ?)

Votre réponse
Postez un commentaire