En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Xavier Bertrand, ministre du Travail, est revenu sur l’écart entre les revenus des grands patrons et ceux des salariés.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Idéneuve
    Idéneuve     

    Ma réaction est mitigée, car je suis d'accord avec les déclarations de M. Bertrand, mais pas avec ce qu'il annonce comme décisions. Il est vrai qu'il faut que les français ( qui ont du travail !) gagnent plus, mais sans devoir travailler plus, puiqu'ils sont déjà , pour la plupart, Hyper-stressés.Il suffit de regarder le nombre toujours plus important des salariés dépressifs, et malades du fait des pressions exercées sur eux.
    Par ailleurs, vu cette situation, il serait plus logique de donner du travail aux chômeurs, plutôt qu'à ceux qui en ont déjà trop, et deviennent malades à cause de çà ! La Sécu n'a plus qu'à les soigner...aux frais des cotisants...mais pas , hélas, des patrons qui en ont profité.
    Les propos de M. Bertrand ne tiennent pas compte de ces vérités essentielles.
    Même l'exonération fiscale sur les heures supplémentaires est plutôt scandaleuse. Car elle favorise ceux qui ont du travail à plein temps, en négligeant de donner du travail aux chômeurs et plus aux "temps partiels". Et celà, contre l'avis des syndicats, qui sont "écoutés", mais "pas suivis". C'est donc une fausse concertation.
    Les syndicats n'ont pas assez de syndiqués ?? Il suffit, pour qu'ils en aient davantage, de décider, que seuls les syndiqués bénéficieront des augmentations de salaires obtenus par les grévistes. Le nombre des syndiqués sera énorme, magiquement...Tandis que maintenant, pourquoi se syndiquer ?? puique les salaires sont majorés aussi pour les non-syndiqués ...
    Tellement de choses marchent à l'envers , en France !!
    à bientôt pour plus de constats aberrants...hélas !!

Votre réponse
Postez un commentaire