En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les grandes entreprises devront supporter 10 milliards d'impôts nouveaux.
 

Les grandes entreprises sont clairement visées par le projet de loi de finances, présenté officiellement ce vendredi 28 septembre. Les PME, elles, sont épargnées.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Romaric Jacques Cecillon
    Romaric Jacques Cecillon     

    pourquoi demander d´appauvrir les gens quand on pourrait demander à l´Etat de moins dépenser ce qu´il NOUS prend ....
    je ne comprends pas qu´on souhaite à ce point vouloir augmenter la pression fiscale quand il y a des gachis extra ordinaires du fait des administrations redondantes et inutiles !!

  • Antonio Cardona
    Antonio Cardona     

    on le voit bien que les grands groupes rognent leurs marges ! tu penses à GDF-SUEZ ?
    La TVA sociale, c'est celle qui pénalise le commerce de proximité, le ravitaillement quotidien de ceux qui ne peuvent pas se déplacer et qui en paient déjà le prix. T'as pas de vieux dans ta famille ? ou de chômeurs sans voiture ?

  • chriscot06
    chriscot06     

    Et bien nos chers dirigeants feraient bien d'écouter BFM, ce que je fais dès que je suis en voiture. ça leur éviterait peut-être de prendre des décisions qui vont à l'encontre du bon sens commun !!!il fallait faire la TVA sociale qui était, elle, une mesure juste, et pas un ramassis de stupidités comme ce budget 2013. Les grands groupes auraient rogné leurs marges et tout le monde était content, consommateur compris qui n'aurait pas vu de grandes différences sur pas mal de produits !! Bravo au gouvernement, la faillite c'est maintenant !

Votre réponse
Postez un commentaire