En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La discussion budgétaire devrait réserver des surprises en matière fiscale.
 

Entre la décision du gouvernement de revoir la future taxe sur l'excédent brut d'exploitation avant même qu'elle soit votée et la volonté des députés PS de toucher au Crédit d'impôt recherche, les entreprises ont une impression d'improvisation fiscale.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • CHAGA
    CHAGA     

    Attention aux fausses impressions et analyses de niveau 1, les politiques ont toujours pratiqué le lancé de ballon d'essai. Et pour faire passer une réforme aussi importante que celle de l'excédent net d'exploitation, rien de mieux que de dire je taxe EBE. Que du coup on a une levée de bouclier et on se "retranche" stratégiquement sur ENE. Et up le tour est joué. On taxe avant que les optimisations fiscales puissent être pratiquées à plein régime, donc sur une assiette plus large !!! Mieux, on incite à l’investissement qui était pénalisé par l’EBE et qui ne l’est plus dans ENE. D’autant plus si on fait courir un bruit, sur le crédit impôt recherche, qui oblige l’état a « rembourser » sur l’impôt collecté. C’est très très loin d’être bête. Certes ce n’est pas le big-bang fiscal, la grande mise à plat annoncée. Mais bout à bout, les décisions prises contre le réchauffement climatique, sur une petite dose de TVA (Sociale – chute ne dite rien), le crédit d’impôt compétitivité feront qu’en deux ans des masses budgétaires considérables seront réorientés sans fracas, vers l’investissement et une baisse (pas énorme, mais une baisse) du coup du travail...Hollande fait du Hollande. Il avance par petit pas, mais il avance là où de grandes réformes aurait conduit notre peuple Gaulois dans la rue. La retraite, et up, un pas de plus vers l’équilibre des régimes et combien de personnes dans la rue ??? Hollande pratique l’humour de niveau 1 et de niveau 2, sa politique s’inscrit dans ces mêmes niveauX de lecture. Il a aussi un autre aspect de sa personnalité qui déroute. La critique le laisse froid, peut être bien parce que c’est peut être le seul président qui depuis longtemps n’a pas forcement envie de rempiler qui garde une vie à côté de la présidence. Sauf, sauf,... si l’on considère qu’il fait le plus dur maintenant (en deux ans c’est rapide, contrairement à ce que l’on pense ou entend) pour se montrer agréable sur 2016 et 17....Attention Hollande est un fin politique.

  • montezuna
    montezuna     

    c'est du grand n'importe quoi!!!!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire