En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La baisse des dépenses de l'Etat passera par "une mutualisation des fonctions support".
 

Matignon va adresser en fin de semaine les lettres de cadrage budgétaires à chaque ministre qui connaîtra alors le montant des économies à effectuer pour l'an prochain. Sur les 21 milliards d'euros d'efforts, l'Etat devra en faire 8 milliards.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • PC1450
    PC1450     

    Tout cela relève du bricolage et du calfeutrage de budget , nous savons tous sans avoir fait l'ENA que pour s'en sortir nous français nous devons : travailler plus,diminuer nos dépenses sociales et d’assistanat, rendre le service collectif plus performant et moins cher, imposer la notion de liberté et de baisse des contraintes inutiles et engager un changement radical d'état d'esprit vis à vis de l'argent, travail, entreprise et réussite.
    La finance est un ennemi relève de la tartuferie électorale pour racoler des voix . Nous avons besoin de visionnaire et décisionnaire et de dogmatique du verbiage sans effet.

  • Petit Compere
    Petit Compere     

    Étonnant de voir des gens dont le bagage intellectuel est indéniable, proposer des masures mal ficelées, grappiller ici, grappiller là, puis, devant la grogne, revenir sur ses décisions. On a toujours de bonnes excuses; son prédécesseur, l'Europe, l'Allemagne, l'extrême droite, les français.. Où est donc l'audace et le courage intellectuel qui permet de tout remettre à plat et de trouver des solutions.? La seule solution réside peut-être dans la remise en cause du périmètre d'action de l'état.

Votre réponse
Postez un commentaire