En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les Caisses d'allocations familiales, qui devront effectuer de lourdes économies, craignent le coût de la réforme des rythmes scolaires.
 

Les Caisses d'allocations familiales estiment à "plusieurs centaines de millions d'euros" l'impact de la réforme des rythmes scolaires sur leurs finances. C'est ce qu'affirme leur président, jeudi 14 mars.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • trabucaire
    trabucaire     

    la caf doit éxécuter les décisions de l'ETAT et non puiser dans les caisses, il faut 9 milliards d' économies on les enlèvent à la CAF et elle distribue le reste judicieusement voilà son rôle

  • fabriceP
    fabriceP     

    Désengagement de l’Etat : l’école publique en danger



    A partir du 11 mars 2013, le projet de loi sur la refondation de l’école est discuté à l’Assemblée Nationale.
    Malgré les beaux discours du ministre de l’Education Nationale et des députés socialistes, certains articles de ce projet de loi ouvrent la voie au désengagement de l’Etat sur l’école, afin de confier la charge de la gestion et de la rémunération des enseignants du primaire aux municipalités, dans le cadre de la décentralisation et de la réduction des dépenses de l’Etat.

    Ce sera la fin du principe d’égalité des écoles sur le territoire français : les conditions d’enseignement ( nombre de classes, effectifs … ) dépendront des décisions et des moyens financiers des communes.
    Nous subirons une dégradation significative de la qualité de l’enseignement dans les écoles publiques, ainsi qu’une augmentation importante des impôts locaux ( taxes d’habitation, taxes foncières, … )

    L’actuelle réforme des rythmes scolaires – très coûteuse pour les communes et qui n’a aucun intérêt pour les apprentissages et la réussite des enfants, bien au contraire - n’est que la première étape de ce processus de désengagement car elle impose aux communes de nouvelles charges sur l’organisation et les personnels des écoles ( c’est d’ailleurs pour cette raison que la majorité des communes repoussent l’application de cette réforme à 2014, à défaut d’avoir le droit de la refuser totalement .)

    La loi de « refondation » de l’école prévoit aussi la mise en place du dispositif « emplois d’avenir professeurs » qui est destiné à envoyer dans les classes un certain nombre d’étudiants qui travailleront à mi-temps pour enseigner à nos enfants, à la place de professeurs des écoles titulaires, formés, et expérimentés, par mesure d’économies.

    Nos enfants ne doivent pas faire les frais des restrictions budgétaires et de la politique de rigueur engagées par ce gouvernement !


    http://lebiendezenfants.clicforum.fr/index.php

  • Derek Zoolander
    Derek Zoolander     

    Il est vrai qu'il est aberrant de verser l'équivalent d'un ou plusieurs salaires par mois à des gens, en alloc, apl, rsa, cmu colis alimentaire etc... rien que parce qu'ils ont des enfants. Mais après l'école ça coûte très cher et les parents d'élève reçoivent même une prime pour habiller les gosses et acheter les fournitures alors que des contribuables sans enfants n'ont pas ce type de retour! Moi je pense que vu que l'éducation nationale est de loin la première dépense de l'état ce serait bien de commencer par faire des économies de ce côté là tout en ayant une politique moins naïve à la caf.

  • laurent77
    laurent77     

    Bonjour à tous,
    Je suis le père d'une petite fille de 8 ans qui est en CE2. Le programme est incroyablement chargé. Dès lors, l'ajout d'une demi-journée de classe dans l'intérêt de l'enfant pend tout son sens: le caractère autoritaire de sa mise en place est totalement accessoire. Cependant, il est tout à fait sain de s'intéresser au financement de la mesure. Je ne suis pas spécialiste de la question, mais il me semble que l'on pourrait retirer certaine prestations à tout le monde pour financer celles induites par ce changement.
    Cordialement,

  • leane
    leane     

    Que de gens instruits ici...Je suis étonné. Vraiment, les gens qui sont allés à l'école ont bien de la chance. Au moins tous des majors de grandes écoles, des doctorats...Je m'incline devant tant de savoir.

  • headway
    headway     

    et il faut taxer les fumeurs et alcooliques car ils nous coutent cher....

  • john75
    john75     

    Je ne pense pas.

  • john75
    john75     

    Je ne pense que la scolarité de Mme Vauvert ait coûté très cher.
    Il faut également surveiller les retraités qui se font payer des cures thermales
    hors de prix par les contribuables, alors qu'ils n'en ont pas besoin.

  • Carambar
    Carambar     

    650 Milliards "distribués" pour l'aide sociale...... la Caf verse des allocs aux Sri Lankais vivant au Sri Lanka - sous louant une maison en France - 23 000 euros versée sur un compte français pour une famille qui ne vit pas en france ! _____ des activités extra scolaires pour nos gosses en France ? ? LA cAF EST UNE POMPE A FRIC POUR LE RESTE DU MONDE

  • Derek Zoolander
    Derek Zoolander     

    C'est vrai que certains abusent du rsa ou des assedic, mais il ne faut pas généraliser, et quand après 5 ans de sarkozysme un quart des adultes est sans emploi, comment limiter et sévir envers tout les bénéficiaires? Quant aux allocs je suis pour qu'on les supprime à partir de 3 enfants, ce qui veulent en faire plus ils n'ont qu'a les assumer.
    C'est vrai que les contribuables sont sollicités, ils l'ont étaient aussi pour payer votre scolarité alors svp veuillez limiter les fautes d’orthographes à 10 par phrase.

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire