En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Jean-Christophe Cambadélis estime que le Medef doit respecter sa parole vis à vis des objectifs de création d'emploi.
 

Le premier secrétaire du PS a estimé, ce 12 avril, que l'organisation patronale devait enfin tenir ses engagements de créations d'emplois, après l'obtention des allègements de charges prévus dans le pacte de responsabilité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • rascal
    rascal     

    Il serait temps que les socialiste deviennent adultes J'allais dire intelligents ....mais a l'impossible nul n'est tenu.

  • Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710     

    JCC Ce leader bien discret pendant la campagne départementale va maintenant faire parler de lui tous les jours.
    La vieille rengaine des contreparties, avec la menace de remettre en question les dispositifs CICE et pourquoi pas allègement amortissement accéléré. Pour restaurer la confiance, il faut dire qu'il s'y connaît au moins lui....
    Si il regardait plus attentivement les chiffres de l'INSEE, il verrait que le taux d'utilisation des capacités de production en mars est de 75% c'est à dire que les entreprises ont conservé des effectifs supérieurs à leur charge de travail.
    Cette affaire de contrepartie est un non sens.
    On a brisé les genoux aux entreprises de 2011 à 2013, on leur offre une béquille (CICE) dont les premiers effets dans les comptes sont arrivés en janvier. Les marges des entreprises ont retrouvé leur niveau d'avant la crise mais très en retrait (5à10%) du niveau de leurs concurrentes européennes.

    IL POURRAIT REGARDER L'EXEMPLE ALLEMAND AVEC DE VRAIES REFORMES, LE CHÔMAGE EST PASSE DE 9,5% EN 2003 A 11,5% EN 2005 POUR DESCENDRE A 4,7% EN 2015.
    LA GROSSE DIFFERENCE ? BAD GODESBERG EN 1959 ET LA RECONNAISSANCE PAR LE SPD DE L'ECONOMIE DE MARCHE, LA PROXIMITE AVEC LE PEUPLE ENTIER ET PAS UNIQUEMENT AVEC LES TRAVAILLEURS, BREF LA FIN DE LA LUTTE DES CLASSES SI CHERE A NOS PARTIS SOCIALISTES DE DROITE ET GAUCHE DEPUIS 40 ANS

Votre réponse
Postez un commentaire